[Clip] – Depeche Mode chasse ses fantômes

Depeche Mode - Ghost AgainL’annonce du décès d’Andrew Fletcher le 26 mai dernier avait semé l’effroi parmi les fans de Depeche Mode tant il semblait cimenter le trio au grès des affres de la vie de superstars qu’ils menaient, séparément pour le bien mental de tous les trois, ensemble pour le bien de leurs millions de fans à travers le monde, touchés au moins une fois depuis le début des années 1980 par l’expression d’un talent foudroyant et indélébile. Comme pour conjurer le sort, bien que tout semble avoir été calé bien avant le décès de « Fletch », Martin Gore et Dave Gahan entraient en studio l’été dernier pour enregistrer le 15ème album studio du groupe qui sortira en mars et sera propulsé par une tournée mondiale d’envergure dont le groupe ne semble toujours pas lassé malgré toutes ces années sur les routes.

Memento Mori en sera le titre, lui aussi déjà choisi avant que la faucheuse n’emporte leur ami et qui renvoie de façon un peu ironique à la réalité de notre somme toute court passage par ici. Difficile d’imaginer préoccupation plus actuelle quand arrive un âge où la probabilité que tout s’arrête brutalement augmente inexorablement de jours en jours, surtout quand on a vécu une vie passionnante au cours de laquelle les excès auront été nombreux. Mais si le propos de Depeche Mode a toujours été sombre, la grande force du groupe est d’avoir su l’emballer dans une musique électronique à la fois novatrice et grand public, cérébrale et viscérale.

Ghost Again, premier extrait qui parait ce 9 février ne fait pas mentir les habitudes du groupe. S’il n’est pas le plus avant-gardiste des morceaux (ça, on s’y est habitué depuis plusieurs albums maintenant), il signe avec élégance et efficacité le retour d’un groupe devenu duo emblématique, frères amis/ennemis liés par un pacte de sang, de souvenir et de fidélité envers un public qui le lui rend bien. Le morceau est emballant, dansant, bourré de gimmicks synthétiques qui emporteront sans peine l’adhésion du plus grand nombre, tout en oscillant dans une claire-obscurité que seul le désormais 3ème membre officieux du groupe, Anton Corbijn pouvait illustrer.

Avec son habituel noir & blanc hyper contrasté, il filme à grand coup de symboles et de mélancolie un duo qui semble assumer plus que jamais son âge pas si avancé. Jamais le visage de Martin Gore n’avait semblé aussi marqué et il s’en dégage une grâce magnifique tandis qu’à son habitude désormais, Dave Gahan endosse les habits du dandy new wave touché par la sagesse. Une poignée de main finale semble sceller une amitié qui tient dorénavant plus de l’association, pour le meilleur et, forcément, pour le pire.

Si Spirit en 2017 avait peiné à convaincre, desservi par un grossier et outrageant Where’s The Revolution de pacotille, gageons que ce retour à plus de simplicité et de sincérité à travers ce Ghost Again plutôt réussi sera de bon augure pour la suite qui ne tardera plus. C’est qu’il n’est jamais plaisant de se fâcher avec ses héros, surtout quand le temps nous rappelle qu’il faut profiter de leur présence.

Memento Mori sortira le 17 mars 2023 sur Mute et Columbia

Depeche Mode - Ghosts Again lyrics
Wasted feelings
Broken meanings
Time is fleeting
See what it brings
Helloes, goodbyes
A thousand midnights
Lost in sleepless lullabies
Heaven’s dreaming
Thoughtless thoughts, my friends
We know we’ll be ghosts again

Sunday’s shining
Silver linings
Weightless hours
All my flowers
A place to hide
The tears that you cried
Everybody says goodbye
Faith is sleeping
Lovers, in the end
Whisper we’ll be ghosts again

Heaven’s dreaming
Thoughtless thoughts, my friends
We know we’ll be ghosts again
Faith is sleeping
Lovers, in the end
Whisper we’ll be ghosts again

Liens Memento Mori French Tour 2023
31.05.23 Lyon – Groupama Stadium
22.06.23 Lille – Stade Pierre Mauroy
24.06.23 Paris – Stade de France
04.07.23 Bordeaux – Stade Matmut Atlantique
Trouver des places

Lire aussi :
[L’Album Idéal #6] – Depeche Mode / Smoke Screen Mass Delivery

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
More from Olivier
Il y a malheureusement un point final à la ligne
Joseph Ponthus, 1978-2021
La rencontre aura été aussi brève que passionnante. Il y a un...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *