Les Canadiennes de Mayfly fascinent avec leur Black Water

Mayfly - Black Water Plus qu’une belle entrée en matière, c’est une petite révélation que ce premier clip du duo canadien Mayfly, dont le premier album ne devrait pas tarder. On avait écouté leur précédent single, beaucoup plus léger (et moins réussi), Sweet Cherry Pie. Celui-ci est d’une toute autre facture. Sorti volontairement durant le mois (mai) de la Santé Mentale, les deux jeunes femmes qui composent le groupe, Charlie Kunce et Emma Cochrane, évoquent à travers ce Black Water, les épisodes de détresse et de souffrance mentales qu’elles ont toutes deux traversées. On ne va pas dévoiler leur dossier médical ici, mais les deux jeunes femmes semblent avoir connu, comme de nombreuses personnes, des périodes particulièrement difficiles de déséquilibre et de dépression. 

C’est autour de cette problématique qu’elles ont développé ce titre, sombre et fascinant, qui parle de l’appel du vide, de la tentation du suicide mais aussi de la possibilité d’une issue. Illustré par un clip remarquable et non moins fascinant où la « souffrance mentale » est symbolisée par un goudron noir envahissant, Black Water est sublimé par le chant plaintif et triste des deux autrices compositrices. La musique est suffocante, claustrophobe aussi et rend à la perfection la sensation d’étourdissement et de noyage du texte.

Tipped my toes in the black water I really wanted to drown /
But didn’t know how /
When everyone is watching me It’s making it hard for me to leave /
The black water is calling my name I’m going deeper, and deeper /
Keep it to myself But I think there’s something wrong with my head /
What should I do now? I’m full of fears, but still I feel empty inside /
Can I be healed? Or will it be the end of me /
Wait, wait, it will fade away /
Wait, wait The black water is calling my name /
Deeper and deeper, keep it to myself, keep it to myself.

Ce n’est pas encore avec ce titre qu’on va s’amuser le samedi soir mais la pop lugubre et élégante des deux Canadiennes est une proposition qu’on oubliera pas de sitôt.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , ,
More from Benjamin Berton
Will Oldham / Songs of Love and Horror
[Domino Records]
« En appui d’un livre du même nom rassemblant sur plus de 300...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.