Tirzah nous rappelle l’importance des gestes barrières

Tirzah - Send MeSi Jean Castex veut avoir la certitude que la jeunesse de notre triste pays ne cède pas à l’appel de la bamboche, alors le Gouvernement devrait agrémenter chacune de ces cafouilleuses allocutions en diffusant en fond sonore la musique de Tirzah. L’effet est garanti : l’Anglaise n’a pas son pareil pour doucher tout enthousiasme comme elle l’a déjà démontré avec son tortueux et torturé premier album Devotion (2018) qui avait rencontré un certain succès populaire malgré sa noirceur.

Aujourd’hui, si elle accepte d’échanger avec ses semblables, c’est au mieux à distance et derrière un masque électronique. Sur son nouveau single Send Me, elle prêche le distanciel et mieux vaut lui écrire que de tenter de s’approcher. Elle évoque dans cette nouvelle chanson “la guérison, la gratitude et les nouveaux départs“. Même si on n’est pas sûr de bien comprendre toutes les allusions et autres ellipses toutes personnelles, cela n’empêche pas d’être magnétisé par cette rythmique mid-tempo poisseuse qui tourne en boucle et constitue le seul soutien au chant envoutant de la jeune femme. Alors que le beat est au ralenti et qu’elle parle plus qu’elle ne chante, elle déploie un groove incroyable – qu’un gros riff de guitare électrique vient gribouiller au final.

Décidément, Tirzah est difficile à cerner : sa musique n’est jamais facile à appréhender et l’artiste reste énigmatique même quand elle s’exprime sur le ton de la confidence. Bien évidemment dans ce contexte, à part préciser que ses compagnons de route Mica Levi (alias Micachu) et le producteur – compositeur prolifique Coby Sey sont de nouveau de la partie, on n’en sait guère plus à ce stade sur la suite.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
Plus d'articles de Denis
Death And Vanilla / Are You A Dreamer ?
[Fire Records]
Dans tout ce bordel, il nous arrive qu’on ne sache plus bien...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *