Yo La Tengo et les conséquences de la stupidité du monde

Yo La Tengo - FalloutLa musique est parfois semblable à la sismologie : lorsque tous les capteurs telluriques se mettent d’un coup en branle, c’est qu’une secousse se prépare d’ici peu. Il y a quelques jours, Yo La Tengo a mis à jour sa page Bandcamp (gérée par son label de toujours, Matador) en y incluant quelques raretés comme le maxi monoface de reprises Sleepless Nights sorti il y a 2 ans puis a changé sa photo de profil sur ses réseaux sociaux. Trois fois rien, mais autant de signes avant-coureurs pour qui maitrise a-minima le marketing digital 2.0.

La secousse a eu lieu ce 2 novembre avec l’annonce du successeur de There’s A Riot Going On sorti en 2018. This Stupid World verra donc le jour le 10 février prochain, soit de quoi se languir un peu, le temps de réviser ses classiques dans une discographie bien fournie, globalement inégale au vu des innombrables projets parallèles plus ou moins expérimentaux et intéressants du trio, mais rarement décevante, pour ne pas dire jamais, lorsqu’il s’agit de la plus classique catégorie des « albums studio ».

Comme le veut désormais la tradition ayant remisé l’antique « single », l’annonce est assortie d’un extrait en ligne de l’album, Fallout agrémenté d’une petite vidéo signée Sabrina Nichols. Classique Yo La Tenguesque par excellence, le titre renvoie au savoir-faire quasiment ancestral du groupe d’Hoboken, capable comme on le sait de jouer dans divers registres plutôt variés, de la balade folk à la pop song sixties, de l’évanescence ambiant aux longues plages électriques et psychédélisantes, le tout sans jamais renier son unité de ton. Fallout nous renvoie à ce Yo La Tengo adoré dans les 90’s, celui capable d’écrire des mélodies incroyablement pop (Upside-Down, Double Dare, Tom Courtenay, Sugarcube, etc.) et de les empaqueter dans une livrée fortement électrique, gentiment noisy, un peu sale et brute mais surtout relevée par un refrain incroyable, des chœurs divins et par dessus tout un équilibre quasi parfait entre les trois pièces d’un trio qui semble plus que jamais inséparable.

Yo La Tengo sera en tournée européenne au printemps mais fidèle à sa tradition d’accueil des musiques rock de qualité, la France ne les verra qu’à Paris le 27 avril à la Cigale quand le BéNéLux ou l’Allemagne les verront 3 fois chacun et l’Espagne 4 à elle seule. Ellos La Tienen.

Lire aussi :
Yo La Tengo / Extra Painful [Matador / Beggars Banquet]

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, ,
Ecrit par
More from Olivier
Ski Saigon / Sees The Albatross
[Too Good To Be True Records]
La légende du Phénix a de beaux jours devant elle, surtout lorsqu’elle...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *