A travers le SPECTRES de lumière

Spectres - HindsightSouvent les artistes tendent au fil du temps à se radicaliser. Au gré des déconvenues, des rendez-vous manqués et des lendemains taciturnes, les positions se durcissent, le ton est moins tolérant, la musicalité s’assèche et les mélodies se font plus directives. Mais paradoxalement alors que les périodes de crise poussent au repli introspectif, SPECTRES parcourt le chemin inverse.

Délaissant progressivement les coups de boutoir proto-punk et les sonorités métalliques qui émaillaient leurs premières compositions, le groupe de Vancouver laisse de plus en plus transparaitre son amour, voire sa dévotion, pour les arpèges ciselés. Déjà sur Nostalgia (2020), leur quatrième album depuis leur formation en 2005 – mais le premier – pour le compte Artoffact Records, les références à la pop britannique des 90’s s’immisçaient de plus en plus, en sanctifiant l’héritage de la triplette du Lancashire formée par The Smiths / The Chamelons / Echo & The Bunnymen jusqu’à faire de leurs compositions la parfaite hybridation entre post-punk et pop héroïque.

Mais on n’avait toutefois pas imaginé que les Canadiens soient capables de se lancer à la poursuite des fantômes de New Order – sans même marquer un temps d’arrêt à la case Joy Division ! Car oui, Tell Me qui est chargé d’annoncer la prochaine parution de Hindsight (tout début novembre 2021) est un hommage crânement assumé au Power, Corruption & Lies du meilleur groupe du monde (en son temps). Basse jouée au bout de la bandoulière au niveau des genoux, rythmique électro sautillante, chant désespérément mélancolique, gimmicks de guitares imparables au service d’une mélodie riche en chausse-trappe : la bande menée par Brian Gustavson peut difficilement faire plus explicite comme hommage. Le titre fermera l’album qui, s’il est du même acabit, devrait voir la Mersey se déverser dans la baie Burrard à la faveur de la tectonique des plaques.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , ,
Ecrit par
More from Denis
Kevin Morby / City Music
[Dead Oceans / PIAS]
Pour la pochette de son quatrième album, Kevin Morby pose devant un...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.