Andrew Weatherall, DJ et producteur, disparait à 56 ans

Andrew Weatherall par Tom McShaneC’est une déclaration du management diffusée cet après-midi et relayée par The Guardian qui annonça la triste nouvelle : « Nous avons le profond regret de vous annoncer qu’Andrew Weatherall, le célèbre DJ et musicien, est décédé aux petites heures de ce matin, lundi 17 février 2020, à l’hôpital Whipps Cross de Londres. La cause du décès est une embolie pulmonaire. Il était soigné à l’hôpital mais malheureusement le caillot de sang a atteint son cœur. Sa mort a été rapide et paisible. »

Acteur essentiel de la scène Acid House, le DJ et producteur avait fondé Sabres of Paradise en 1992, puis, en compagnie de Keith Tenniswood, Two Lone Swordsmen. Il mit son savoir-faire de producteur au service, entre autres, de l’immense Screamadelica de Primal Scream (1991). On ne compte plus ses remixes. Il travailla jadis sur le Regret de New Order et plus récemment sur Restless, titre qui vint promouvoir Music Complete, dixième album du groupe.

Les Happy Mondays, Björk, That Petrol Emotion, Noel Gallagher’s High Flying Birds, Moby et bien d’autres ont vu leurs morceaux être passés à la moulinette du musicien.

Un autoportrait de l’artiste réalisé alors qu’il venait d’avoir 50 ans…

Andy Weatherall – Essential Mix 003 [November 13, 1993]

Crédit photo : Weatherall au Rough Trade East, Londres, lors du Record Store Day 2009. Photo par Tom McShane. Via Wikimedia.

Ecrit par
Ecrits aussi par David B

Confinés Benjamin Biolay et Adé (Therapie Taxi) réinterprètent Parc fermé

Le 11 décembre prochain Benjamin Biolay proposera une réédition de son impeccable...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *