B. Fleischmann / Stop Making Fans
[Morr Music]

8 Note de l'auteur
8

B. Fleischmann - Stop Making FansDiantre, B. Fleischmann œuvre encore ! L’Allemand n’a jamais cessé de se produire sous son propre nom depuis 1999 et Stop Making Fans, derrière un titre qui ne manque pas d’ironie, constitue même son dixième album. Mais les choses vont tellement vite à l’ère numérique qu’on a l’impression que cela faisait une éternité qu’on n’avait pas entendu parler de lui. L’éclosion de la scène électronica défendue par Morr Music, label emblématique dont l’histoire est étroitement liée avec celle de Bernhard Fleischmann (son premier album Poploops For Breakfast fut la première référence au catalogue) parait tellement lointaine… C’était un autre siècle. C’était il y a tellement longtemps.

C’est donc avec une certaine compassion empreinte de nostalgie qu’on découvre ces douze nouveaux morceaux. Et c’est avec stupeur et une relative excitation qu’on mesure que B. Fleischmann n’est pas resté en plan depuis tout ce temps-là. A l’instar de son compagnon de label Styrofoam à l’époque de Disco Synthesizers & Daily Tranquilizers (2010), Fleischmann a balancé un grand coup de tatane dans ces habitudes de petit génie de studio : moins d' »abstract », moins de « brain », moins de laptop, plus d’humain, plus de spontanéité. Il s’est rappelé d’un coup d’un seul le sens premier d’IDM. L’album déborde de tubes percussifs, de beats électro, de gimmicks qui flinguent les genoux, de boucles qui vrillent le cerveau, de mélodies à la New Order (période Hacienda). Ca balance sévère, on lève les bras et on se bouge « le boule » frénétiquement. Mais là où B. Fleischmann met à profit son expérience et toute sa science, c’est en distillant de-ci de-là des arrangements jazz, des bribes de fields-recordings qu’on ne découvre que lors d’une écoute au casque (coucou Boards Of Canada !), des plans bien barrés en référence à Talking Heads (l’explicite We’ve Heard The Talking Heads Talking) ou encore des bluettes pop (les deux chansons chantés avec Gloria Amesbauer). Alors même si l’album traîne un peu en longueur (un tic d’une époque révolue) et que certains morceaux auraient pu être supprimés du tracklisting final pour gagner en intensité / densité, Stop Making Fans constitue une excellente surprise.

Tracklist
01. Here Comes The A Train
02. You’re The Spring
03. We’ve Heard The Talking Heads Talking
04. There Is A Head
05. It’s Not Enough (feat. Gloria Amesbauer)
06. Wakey Wakey
07. Hand In
08. Stop Making Fans
09. The Pros Of Your Children (feat. Gloria Amesbauer)
10. Little Toy
11. Hello Hello (feat. Gloria Amesbauer)
12. Endless Stunner
Ecouter B. Fleischmann - Stop Making Fans

Liens
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

The Paper Kites devrait faire la prochaine campagne de Kleenex®

Attention, alerte chialade à l’horizon : The Paper Kites annonce la sortie...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *