Beach Bugs : c’est surf, c’est Limousin !

Beach Bugs - Headache Time On connaissait le Loser de Beck. Il y aura désormais celui des Beach Bugs. Si on aura toujours un gros faible pour le premier, l’effort du jeune groupe Limousin est tout à fait réjouissant et louable. Premier single tiré d’un EP, sorti chez les excellents Only Lovers Records (en collaboration avec, ça ne s’invente pas, I Love Limoges Records) il y a seulement quelques jours, Loser témoigne de la belle verve surf pop du trio. Le clip, tourné en pleine nature, mélange chemises hawaïennes et campagne grasse pour un résultat léger, enlevé et aussi sympathique que le titre lui-même.

Le 45 tours s’intitule Headache Time et comporte quatre autres morceaux, Boring To Me, Headache Time, Ugly et Kitchen’s Floor, tous assez réussis. Le groupe déploie une belle énergie et met en évidence, sur un fond nerveux de punks fumeurs d’herbe (ou buveurs de bière), finalement assez apaisé et mid tempo, une science du contre-pied intéressante. Depuis Cannibale et quelques autres , on se voit se développer dans l’Hexagone, depuis une base rock traditionnelle des groupes qui se lancent dans des contre-genres ensoleillés de ce type. Musique world pour les uns ou comme ici, musique surf, avec des réminiscences 60s et 70s, des saillies doo-wap du plus bel exotisme. Il faut avouer qu’on ne dédaignerait pas non plus que le groupe rue parfois un peu plus nettement dans les brancards, s’enrage et s’enflamme comme ils en ont sûrement le potentiel mais il faut que pop se passe…

Headache Time fait passer un excellent moment : la voix est chouette et les rythmiques bien placées, les guitares à l’aise. On ajoutera que la couv du disque est assez géniale et justifie à elle seule qu’on se procure l’un des 200 exemplaires de l’édition limitée (le EP est aussi dispo en digital). Que demander de plus pour passer l’hiver ? Un gâteaux aux noix, une fondue creusoise…

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Karen O & Danger Mouse / Lux Prima
[BMG Records]

En 2011, Danger Mouse surprenait tout son monde en signant avec Rome...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *