Roulette Memory #26 : Charles Mooney de Desert Hearts présente Arise Therefore de Palace Music

Charles Mooney de Desert Hearts présente Arise Therefore de Palace MusicA période particulière, dispositif particulier. Chaque jour, on pioche un disque au hasard dans notre discothèque et on en parle très rapidement de mémoire pour en dire du bien ou du mal, ce qu’il représente pour nous ou pas… si on s’en souvient… Aujourd’hui, c’est le très discret mais brillant chanteur/compositeur de Desert Hearts, l’un des secrets indie les mieux gardés d’Irlande, Charles Mooney qui présente le chef d’œuvre de Will Oldham, Arise Therefore Anecdote au sommet. 

Jusqu’à mes 18 ans, j’ai vécu dans un petit village de la côte Est d’Irlande du Nord appelé Cushendall.

U2 est là-bas comme nos Beatles, leur musique était partout. La première chanson par laquelle j’ai été littéralement obsédée était Dont Mess With My Toot Toot de Denise La Salle (j’ai du vérifier ça). En fait, Toot était un mot d’argot qui voulait dire « bite ». Et ensuite, I Think We’re Alone Now, de Tiffany. Ensuite, Jackson a déferlé comme partout ailleurs sur la planète. Il y a eu Guns N’ Roses, Paradise City sur Americas Top Ten avec Casey Kasem qui m’a propulsé dans mes années « métal » dont Nirvana m’a tiré.

La première fois que j’ai entendu Will Oldham et les Palace Brothers, c’était dans une émission de télélvision irlandaise appelée No Disco. La chanson s’appelait Come In et c’était vraiment quelque chose que je n’avais jamais entendu avant. J’ai acheté Viva Last Blues et bien entendu, elle n’était pas dessus. Je n’ai pas vraiment un album de Will Oldham préféré mais celui-ci Arise Therefore est celui que j’écoute le plus souvent jusqu’à aujourd’hui.

Je pense que tout le monde aime bien les histoires avec des stars du rock, hein ? Alors voici mon putain de moment de gloire à la Andy Warhol. Desert Hearts avait pris l’habitude lors des répétitions de jouer une demie douzaine de chansons de Will Oldham. Et on faisait ainsi You Have Cum In Your Hair and Your Dick Is Hanging Out. Une version vraiment nickel avec un solo de guitare à la façon de Neil Young ou dans ce genre là. On nous avait demandé de jouer en première partie de David Grubbs (de Gastr Del Sol, etc) qui jouait du piano sur l’album Arise Therefore, à Belfast. Bien sûr, la bonne idée aurait été de ne pas jouer cette chanson pendant le set. Mais évidemment, nous l’avons fait.
Alors à la fin, il est venu nous voir pour nous faire des compliments. Il nous a dit que la chanson s’appelait à l’origine Man in A Boat et que le titre était aussi vulgaire à la suite d’une blague que Steve Albini avait raconté dans le studio. Mais…. il ne nous a pas raconté la blague et je n’ai pas osé demander….

English version

For the first 18 years of my life i lived/grew up in a small village on the east coast of Northern Ireland called Cushendall.

U2 are our Beatles so their music was all around. The first song i remember being obsessed with was Dont Mess with my Toot Toot by Denise La Salle (i had to look this up) as toot was a kind of slang for cock. Then I think we’re alone now by Tiffany. Then Jackson took over as he did the rest of the world. Then Guns N’ Roses Paradise City on Americas Top Ten with Casey Kasem advanced me into the metal years. Nirvana shook me out of that.

I first heard Will Oldham/Palace Brothers on an Irish tv show called No Disco. The song Come in was like nothing else i had heard. I bought Viva last Blues and of course it wasn’t on it. I don’t have a favourite Will Oldham album but this one Arise Therefore has been the one i listen to most often these days.

People like a rock star affiliated story so here goes my Andy Warhol starfucker moment.

Desert Hearts used to play a half dozen Will Oldham songs in practice and we played the song You have cum in your hair and your dick is hanging out. A pretty good version with guitar solo like Neil Young or something.

We were asked to support David Grubbs (gastr del sol etc.) who played piano on this album,in Belfast.
The cool thing to do would have been not to play it. So we did!
Afterwards he complimented us, told us the song was originally called Man in a Boat and that the rude title was named after a joke Steve Albini had told them in the studio. He never told us the joke and i never asked.

Charles Mooney, auteur de ce texte, est Irlandais. Il a longtemps été le leader du groupe Desert Hearts, auteur de 3 albums impeccables, Let’s Get Worse (2001), Hotsy Totsy Nagasaki (2006) et Enturbulation= No Challenge (2013). Il travaille aujourd’hui sur d’autres projets. 

Arise Therefore en intégralité

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Ennio Morricone (1928-2020) monte au ciel

Il faudrait être fou pour prétendre écrire un hommage, en quelques lignes,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *