Chris Conde mène sa vie en toute liberté sur Mariposa et rencontre le RZA

Chris Conde - Conde DigitalOn avait laissé Chris Conde mi-2019 avec une interview et la réédition de son remarquable premier album, Growing Up Gay. Quelques aventures plus tard (des concerts pirates, des photos, des events electro-trash un peu étranges), le gros rappeur le plus queer de la planète revient avec un nouveau single et la promesse d’un nouvel album, annoncé pour le printemps chez Fake Four Inc (label de New Haven dans le Connecticut qui héberge notamment l’excellent Noah23 ou Open Mike Eagle).

Pour ce nouveau morceau, Chris Conde joue la carte de la relative sobriété côté look avec un très sobre blouson de cuir noir sublimé par une jolie mèche verte (à la Camp Claude) et entonne ce Mariposa rentre dedans avec un flow incisif et décidé posé sur un beat bien speed et crasseux. Le caractère brutal de la production n’empêche pas le single de verser à mi-chemin dans un refrain spectaculairement addictif et à travers lequel le chanteur exprime (comme à son habitude) sa revendication de liberté absolue. C’est dans ce mélange de trash attitude et de tentation pop que réside le charme de l’attachant et terrifiant Chris Conde.

C’est ce côté extravagant que le rappeur cultive parallèlement avec la sortie ces jours-ci, sans rapport avec l’album à venir, d’un EP baptisé Conde Digital, inspiré par sa rencontre récente avec RZA, le leader du Wu Tang Clan, et son double Bobby Digital (d’où le nom du projet). Disponible pour le moment uniquement sur le Bandcamp du label, le EP Conde Digital est en 4 titres une vraie bombe à fragmentation qui restitue Chris Conde dans toute sa splendeur provocatrice et radicale. Le premier titre est un bel exemple de la toute puissance du rappeur, hardcore, grime, speedcore mais aussi lisible et qui reste étonnamment accessible. Produit par Chris Martinez de Moodie Black, le EP n’a pas grand chose à voir avec l’univers du RZA mais se revendique de son haut-patronage puisque c’est le grand homme qui a baptisé le projet, alors que Conde échangeait quelques mots avec lui backstage, et promis d’y prêter une oreille attentive. Gageons que le RZA ne sera pas déçu…

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Mozart (Estate) sort un morceau pour le Record Store Day

Une adolescente en petite tenue, avec la plus belle collection de tee-shirts...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *