[Clip] – Bibi Club rallume Le Feu (bien mieux que qui-vous-savez)

Bibi Club - Le feuC’est de saison. Tous les possesseurs de poêles, d’inserts ou même de simple cheminée vous le diront : le moins énergivore et plus efficace est bien de raviver Le Feu avant qu’il ne s’éteigne. Un bon lit de braises encore chaudes suffit pour enflammer une bonne buche. Dans le rôle du lit de braise, Le Soleil Et La Mer, premier album de la belle révélation de 2022, le duo québecois de Bibi Club; un disque encore tout chaud malgré son année d’existence. Dans celui de la bûche, Le Feu, nouveau titre du groupe qui déboule comme on se ferait livrer une stère de bois à rentrer avant les premiers frimas.

Faudrait-il s’inquiéter d’un retour à ce point anticipé quand on vient de reprocher à la révélation 2021, Far Caspian, d’avoir peut-être un peu précipité les choses ? Avouons que l’on n’est pas à une contradiction près mais que, surtout, comme avec l’irlandais, ce qui apparait comme les prémices d’un second album à venir ne laisse à première vue planer ni le moindre doute, ni la moindre crainte. Si Bibi Club renoue avec ses thèmes centraux (la lumière, la nuit, l’amitié), Adèle Trottier-Rivard et Nicolas Basque restent surtout fidèles à un savoir faire absolument délicieux qui faisait tout le sel de leurs premières productions et que l’on retrouve avec le plus grand des plaisirs. Le Feu est ni plus ni moins que l’un de ces formidables micro-hits imparables avec sa rythmique endiablée, ses guitares mutines qui zigzaguent frénétiquement et ses chœurs en canons divins.

Le clip, filmé en analogique en Nouvelle Zélande par Léa Taillefer renvoie à cette amitié aventureuse, explorations de vacances dont les journées ne devraient jamais s’achever, regroupés autour de feux de camps que l’on alimente jusqu’à l’épuisement pour ne pas mettre fin à ces moments magiques dont on se souvient pour la vie.

Alors à son tour, Bibi Club entend bien nourrir Le Feu jusqu’au bout de la nuit, moment auquel il deviendra alors franchement question du successeur d’un premier album qui n’a pourtant pas fini de nous enthousiasmer.

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , ,
Ecrit par
More from Olivier
Festin / Certains Pourraient Disparaitre
[Offoron Records]
Un an à peine après la sortie de son premier album Le...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *