Aline clippe participatif dans les Angles Morts

AlineNotre premier contact avec l’album d’Aline, La Vie Electrique, avait été un peu moqueur. Nous ravalions alors (sans méchanceté aucune) le premier clip du groupe (et la chanson qui allait avec) à un hommage mal déguisé à Images pour emprunter les mêmes artifices nocturnes et les expédients synthétiques vintage. Le clip, notamment, valait son pesant de cacahuètes. Du coup, et c’est une initiative qu’il faut saluer, on est tout heureux de voir que le groupe a cette fois décidé d’ouvrir la réalisation de sa nouvelle vidéo aux contributeurs et auditeurs internautes. Sous-titre : ça ne peut être que mieux que ce qu’on avait vu alors. Mais surtout, c’est une forme d’association des fans et acheteurs de l’album qui permet de consolider la fanbase, d’impliquer tout le monde, ce qui, par les temps qui courent, est une nouvelle preuve des changements en cours dans l’industrie du disque. La musique indépendante doit se trouver d’autres sources de revenu qu’une volatile espérance en un succès populaire qui viendra ou plus sûrement ne viendra pas. Les recettes liées à la vente des disques s’effondrent. Il faut donc agréger une communauté fidèle qui accompagne l’artiste dans ses tournées, ses échappées en single, vinyles et autres. Et tous les moyens sont bons pour cela et pour sceller la cohésion de la communauté. C’est un exercice où certains sont plus doués que d’autres, sans que cela embarque une once de mercantilisme ou d’opportunisme (tout est évidemment gratuit ici, s’agissant d’un appel aux contributions). Aline est en cela un groupe plutôt innovant et clairvoyant. Plutôt que d’espérer croiser la poule aux œufs d’or au supermarché, ils ont su faire fructifier une petite communauté (agrandie depuis le nouveau disque) qui leur accorde une attention croissante.

Ce n’est pas la première fois qu’un groupe français se prête au jeu du clip participatif mais Aline semble y mettre les moyens avec la mise en place d’un site dédié où on peut tout simplement uploader sa vidéo et la mise en ligne d’une petite vidéo, façon Caméra Café (moyennement poilante quand même) tournée par les membres du groupe et exposant le projet. Le clip final des Angles Morts fera probablement l’objet d’une montage en séquence de suggestions transmises par les fans. Dans tous les cas, on est sûr que le résultat sera créatif et à regarder. Comme le morceau lui-même n’est pas mauvais et évoque l’univers… de la night, on s’attend à y voir de traditionnels plans de villes stroboscopés et d’étoiles filantes automobiles, de dérives post-adolescentes à la façon de ces clips itinérants des Smiths. Pour le reste (la musique), on renverra bien sûr à ce qu’on a déjà dit et écrit sur la Vie Electrique. Mais Aline fait le boulot.

Mots-clés de cet article
, , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Daisy Mortem planque l’arête sous le carnage

De retour en France le 14 novembre à Montpellier, pour un tour...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *