Comme un air de déjà (bien) entendu avec Tempers

Tempers - New MeaningDeux ans après le fort réussi Private Life, Tempers annonce son retour pour le printemps 2022 avec un premier extrait de son quatrième album. Le duo, qui a déjà depuis quelques temps rejoint l’écurie Dais Records aux côtés de formations avec qui il partage une communion d’esprit et une dévotion pour les sonorités synthwave (Choir Boy, Drab Majesty, Xeno & Oaklander, Riki…), n’a guère changé la formule (gagnante) de ses précédents singles (comme l’irrésistible Capital Pains qu’on vous remet ci-dessous). On parie que cette fois encore, ces éclaircies vénéneuses et sensuelles ne sont que des fenêtres au milieu des ambiances électro et sombres qu’ils affectionnent.

Unfamiliar est donc un titre bien trompeur puisqu’il est porté par les feulements de la belle Jasmine Golestaneh, une mélodie synthétique et mécanique, et un piqué de guitare aigrelette interprété par son comparse Eddie Cooper, l’homme aux yeux hallucinés comme un lapin pris dans les phares d’une voiture. Les New-yorkais donnent une nouvelle fois le change sans problème à Phantogram ou Cults, dans un registre pop glacial et éthéré, mais sans céder aux sirènes d’une production emphatique. D’ailleurs, le groupe assure lui-même la production de New Meaning qu’on pourra découvrir en avril.

Lire aussi :
Espoirs 2022 : Tempers et les fantômes

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, ,
Ecrit par
More from Denis
Avec Motorama toutes les routes mènent (ailleurs qu’) à Rostov-sur-le-Don
A croire que l’air est difficilement respirable sur les rives du Don,...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.