Drab Majesty a un coup d’avance sur son retard

Drab Majesty - Modern MirrorCe qui est bien avec les groupes qui s’adonnent à perpétuer le revival new-wave pour les insatiables nostalgiques que nous sommes, c’est qu’on n’a pas à se poser la question de savoir s’ils ont un temps d’avance… ou de retard.

Drab Majesty fait partie de ces groupes qui se démultiplient à l’envi depuis 20 ans en étant totalement à contre-courant. Un anachronisme assumé qui pourrait lui permettre d’être considérés comme de dignes représentants de cette nouvelle vague qui fait du neuf avec du vieux. Pour décrire sa musique, il faudra écarter toutes références contemporaines – bien que la production soit impeccable, la technologie employée valorisant bien les sonorités analogiques – car de toute façon, elles-mêmes ne feraient que se référer à des groupes des 80’s dans une sorte mise en abyme sans fond.

La formule sibylline pourrait donc consister à présenter le groupe d’Andrew Clinco comme la descendance des illustres For Against. Sauf que même si le groupe américain est l’un des piliers de la scène new-wave outre Atlantique, il est trop peu reconnu en Europe (malgré le travail de réhabilitation de Captured Tracks). Alors disons que Drab Majesty est une sorte Echo & The Bunnymen en version américaine 2.0. Ou un truc du genre. Bref, il ressasse les ingrédients avec lesquels The Cure, The Sisters of Mercy, Bauhaus et consorts ont fait carrière. La voix androgyne et désespérément romantique de Clinco, qui préfère se faire appeler Deb DeMure et se planquer derrière des déguisements de série Z lorsqu’il n’œuvre pas dans Marriages, flotte au dessus d’une boite à rythme martiale, tandis que son acolyte tricote des boucles de guitares réverbérées.

Déjà entendu ? Oui, mais tellement efficace que l’on écoutera plus qu’il se doit Modern Mirrors (disponible depuis le 12 juillet sur le décidément très en verve label DAIS Records).

Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Pan•American / A Son
[Kranky]

Quand nos vies – qui passent trop vite pour qu’on en prenne...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *