[Coup de vieux] – Wake Up! des Boo Radleys a 25 ans

The Boo Radleys - Wake Up!C’est sans conteste l’un des plus beaux fleurons de la discographie Creation Records : Wake Up! de (The) Boo Radleys souffle sa vingt-cinquième bougie ce 27 mars.

Bien sûr le quatrième album du groupe fondé par Martin Carr, SiceTimothy Brown et Rob Harrison – que remplacera Steve Hewitt, futur batteur de Placebo lui-même suppléé par Rob Cieka – ne dépassera pas l’imparable Giant Steps paru deux ans plus tôt. Néanmoins, 25 années plus tard, le disque conserve toute sa superbe et sa fougue, et dégage un optimisme que l’on ne boudera pas en ces temps graves et troublés.

Qui n’a jamais été tenté de faire de Wake Up Boo!, la chanson d’ouverture, son alarme favorite de début de journée ? A moins que ce soit Martin, Doom! It’s Seven O’Clock. Les deux morceaux sont totalement irrésistibles de toute façon.

On se souvient qu’à l’époque on aurait vendu père et mère pour choper l’un des singles du groupe disponibles en import. On l’avoue, on parvenait à se les procurer avec plus de facilité (Roger, peut-être liras-tu ses lignes).

L’année suivante Carr et ses amis produiront C’mon Kids et clôtureront l’histoire avec Kingsize (1998). Il aura fallu un peu plus d’une décennie pour assoir ces garçons dans le panthéon de la pop britannique.

Depuis Martin Carr poursuit sa carrière en solo. Son dernier album, New Shapes of Life, est paru en 2017 via Tapete Records.

Sice est devenu Eggman le temps d’un album, First Fruits sorti en 1996 chez Creation Records. Le musicien fut aussi l’un des membres de Paperlung, formation qui ne produira qu’un album en 2007 (Balance via Shifty Disco).

The Boo Radleys – It’s Lulu

Ecrit par
Ecrits aussi par David B

Rabih Gebeile dévoile Mondo Cane

Rabih Gebeile est un homme discret que l’on avait pas entendu depuis...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *