Il était une fois les Silly Toys…

The Silly Toys - FeelingsLe nom évoque évidemment des références un peu anciennes et prestigieuses, un mélange de tradition anglo-saxonne et de punk crasseux. Mais si la lignée est distincte, la filiation s’avère à l’oreille plutôt pop, brit pop pour ne pas employer les mots qui fâchent encore ou qui font plaisir. Les Silly Toys sont un jeune groupe (de vieux, tout de même, ou de jeunes hommes matures) qui s’apprêtent à sortir en décembre un premier album. Le groupe est emmené par Stéphane Weiss, un Français exilé au Luxembourg et qui a vécu et joué de la musique une dizaine d’années à Londres. Le groupe réuni quelques amis, Patrice Bui, Ben Scott et Adrien Touraine, et a bénéficié de la production de Steve Prestage, producteur/technicien très réputé ayant bossé avec Marc Bolan, XTC et quelques autres grands noms.

Le résultat qui se présente sous la forme d’un premier single et clip, Feelings, est plutôt sympathique avec de faux airs de Nada Surf, pour la vigueur, de The Thrills, pour les harmonies vocales, mais aussi de Oasis (la guitare). Des références qui renvoient à un pop rock bien écrit et plutôt senior, assez mainstream dans la composition et qui ne devrait ébouriffer personne. Les quatre compères se sont payé un clip sur les hauteurs, signé Ulysse Thevenon, qui rajoute un air beatlesien à leurs aventures soniques. Silly Toys réussit un morceau vif, conquérant et dont la dernière moitié est incisive et portée par un refrain plutôt addictif. On attend de découvrir l’album avec une curiosité certaine. Est-ce que le groupe trouvera sa voie ou est-ce qu’ils se contenteront de défoncer avec talent des portes ouvertes ? C’est là l’enjeu de The Silly Toys, à découvrir le 4 décembre.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Luke Haines / Setting The Dogs on The Post Punk Postman
[Cherry Red Records]

Pas d’album-concept cette fois pour Luke Haines mais un autre disque remarquable...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *