La Droogz Brigade fait un retour de clochards

Droogz BrigadeAnnoncé pour la fin janvier chez Crazy Mother Fucker Records, le nouvel album de la Droogz Brigade s’intitulera Projet Ludovico. Le groupe toulousain a révélé, il y a quelques jours maintenant, un clip du premier single mis en avant pour le disque et qui donne le ton (trash, plein de mauvais esprit et belliqueux) . La Droogz Brigade apparaît dans ce titre monstrueux au grand complet, façon NTM de la grande époque (pour la violence contenue, les paroles qui déchirent et les références qui tuent) ou Wu Tang Clan du Sud Ouest (avec l’immense producteur et beatmaker Al Tarba en RZA, bien sûr), avec Laina Ankh en invitée surprise et caution féminine. Les couplets sont enchaînés en uppercuts dans la face avec une fabuleuse entame de Sad Vicious, une mention spéciale à Rhama Le Singe pour son flow et la palme d’or de la ligne qui fait mouche à Al Tarba (qui assure le couplet 3) pour son hilarant « J’ai les fils qui s’touchent comme Philippe De Villiers. » C’est méchant, un peu con mais très drôle. Sur ce seul titre, la Droogz Brigade laisse entrevoir l’étendue de son talent et de sa pertinence. Les rimes sont solides, les textes incisifs (bien que manquants parfois un peu de « focus » et cédant à l’attrait de la punch line) et la mise en son d’Al Tarba tout bonnement épatantes.

Comme rien n’est laissé au hasard, le morceau est tout entier une référence au vieux film d’horreur, un peu culte, Street Trash, où des clodos ultraviolents et complètement débiles sont « contaminés » par une sorte de poisse vitriolée qui s’épanche d’une casse pour autos où ils traînent leurs guêtres. Comme dans ce vieux film, tout est moche, dégoûtant et cradingue. Le parallèle entre le monde décrit dans le film et la France d’aujourd’hui est assez vite fait. Le clip donnerait presque envie de revoir le film…

On a hâte d’écouter la suite en tout cas.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

La musique de Babybird accélère la Photosynthèse

La publicité affirme qu’il s’agit de sa première livraison en vinyle depuis…....
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *