Daktyl et Krrum sans aucune hésitation : l’avenir est en marche !

DaktylPour une raison qu’on ignore (manque de temps sûrement), on n’a pas rendu compte en temps et en heure du nouvel EP de Daktyl sorti fin juin chez Counter Records / Ninja Tune, alors qu’il nous a accompagné une bonne partie de l’été. Pour ceux qui ne fraient pas d’ordinaire dans ces territoires, Daktyl est un jeune prodige de la dance music britannique qui a sorti il y a deux ans un premier album magnifique appelé Cyclical. L’album était à la fois très bien mais laissait aussi présager un potentiel d’évolution assez atypique dans le milieu de la dance vers des musiques le plus souvent chantées, atmosphériques, minimalistes mais aussi mêlées, le son du jeune homme évoluant allègrement entre dance, hip hop, voire soul.

C’est ce que vient confirmer ce ep assez incroyable, The Act of Hesitation, sorti au début de l’été et dont les 5 titres confirment tout le bien qu’on pensait de lui. Le titre phare de ce EP est sans conteste l’impeccable The Act of Hesitation, pour lequel notre chouchou rouquin et barbu Krrum assure le featuring vocal. Le titre reflète la richesse d’influence du jeune Daktyl avec une orientation soul pop marquée et une intelligence dans la construction du son tout à fait prodigieuse. Les couches sont habilement mêlées et le contenu intimiste de la piste mis en perspective par la référence au philosophe Alan Watts qui donne son titre au morceau avec notamment cette citation en point d’appui : « Choice is the act of hesitation we make before making a decision.« 

Daktyl explique que ce titre a été composé à une période où il s’interrogeait sur la direction que devait prendre sa musique. Le philosophe lui a fourni les armes pour comprendre ce qui se passait et avancer. Le tout (si on résume) est donc de considérer que l’hésitation n’est pas qu’un flottement ou l’expression d’une peur de se tromper mais bien un acte affirmatif qui fait partie intégrante de la capacité de choisir et de décider.

Musicalement, cela donne ce titre à la fois flottant et précis, précieux et ouvert sur lui-même, sublimé par la présence délicate de Krrum, dont on attend aussi avec impatience le premier LP. Dans un autre registre, le titre Explosions, avec Dopecal et Micah Freeman est lui aussi redoutablement efficace. L’orientation hip hop du prodige s’y exprime pleinement tandis que sur le prodigieux et très Aphex Twin Wasp 12b, c’est la veine électronique qui est explorée. Il faudra avoir à l’oeil ce jeune anglais si on ne veut pas rater une inflexion majeure des musiques intelligentes.

Daktyl – Wasp 12b

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Hildur Gudnadottir / Joker Original Soundtrack
[Water Tower Music]

Joker est un film aussi horripilant que réussi. C’est un film sec,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *