Lee-Ann Curren : bonne année, bon surf, bonne pop

Lee-Ann Curren - White LiesUn ou deux crans en dessous de Diane Sagnier et des Camp Claude sur l’échelle de la volupté pop (et de la densité indie), Lee-Ann Curren n’en est pas moins la sportive de haut niveau la plus délicieusement pop de la planète. Dans un registre à la fois paisible, planant et sucré, sa chanson White Lies et le clip qui lui est associé sont tout bonnement irrésistibles.

Pour ceux qui ne connaissent pas la jeune Française (30 ans), Lee-Ann Curren est la fille de la légende du surf Tom Curren et d’une ancienne championne française (et pionnière de ce sport au féminin), Marie-Christine Delanne. La jeune femme a très vite mêlé sport de haut niveau et musique puisqu’elle montait sur scène avec son groupe à quatorze ans à peine, tout en réalisant ses premiers films…. de surf. Après un fulgurant début de carrière qui la mène sur le circuit international (jusqu’au titre de Championne d’Europe), Lee-Ann Curren a évolué vers le free-surf (moins compétitif) pour devenir une figure de la liberté, de l’insouciance et de la beauté associée à la discipline. On résumera en disant qu’elle a toutes les qualités.

En 2014, elle sort un premier album sur un label qu’elle a monté elle-même. Peu à peu, la musique prend de la place dans son agenda, et la mène, notamment à la sortie d’un nouvel EP à l’automne 2019, duquel avait été tiré le single Conversations (Lightyear). La jeune femme évolue désormais sous son propre nom. Le morceau White Lies se situe dans la continuité musicale de sa fin d’année 2019, aérien, planant et mêlant sonorités rock (FM à la Lisa Loeb) et musique électronique. C’est assez stéréotypé mais très séduisant, parfaitement travaillé et produit et globalement très agréable à écouter.

L’album Shapes and Colors est annoncé pour février 2020 et promet d’être l’une des attractions françaises de ce début d’année, pour ceux qui sont sensibles aux voix de femmes. Qui ne l’est pas ? Lee-Ann Curren  se produit également sur les scènes françaises où elle assure la première partie d’Izïa. On n’est pas encore tout à fait près à s’infliger ça pour la voir sur scène mais on y pense sérieusement…

Lee-Ann Curren sera en concert au Pop-Up du Label (Paris) le 18 mars.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Le Living Room d’Andy Shauf ressemble à un club de jazz

Deuxième éclaireur de The Neon Skyline, son nouvel album qui sortira en...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *