VIOT à quelques mois du deuxième album

Viot par Astrid KaroualL’artiste décline son pedigree en guise de présentation au projet de soutien à la promotion de son nouvel album, mis en ligne sur le site de crowdfunding Kiss Kiss Bank Bank et quasi à l’objectif aujourd’hui : « Des scènes partagées avec La Femme, Lescop, Etienne Daho, Juveniles, Woodkid… des morceaux remixés par Death in Vegas, Juveniles, Mr Nô, Pyramid« . La description laisse songeur tant il semble qu’il y ait eu un écart important et presque injuste entre les premiers pas de l’artiste francilien, ses premiers singles, la couverture presse riche et presque excessive dont il a bénéficié sur ses premiers morceaux, et l’écho modeste qu’a reçu son premier album, Astana, pourtant remarquable, à sa sortie il y a trois ans.

Viot ne s’est pas démonté et a repris assez vite du poil de la bête, renouvelant sa « formule » pourtant toute fraîche pour s’orienter en équipe légère vers une musique plus ambitieuse, électronique et expérimentale. Un avant-goût de l’album à venir a été donné au fil des mois à travers trois morceaux que l’on devrait retrouver sur la tracklist de ce deuxième LP, sans nom pour le moment : Hallali, J’aurais fait pareil et l’impressionnant Minotaure. Le son est animal, industriel et glacé; la poésie sophistiquée et suggestive, cinématographique et envoûtante comme au premier jour. A rebours de la nouvelle orientation, plus sombre et noire que les chansons du premier album, VIOT redouble de simplicité, d’humour et d’attentions pour son crowdfunding qui offre de façon amusante, outre les totebags de rigueur, des contreparties originales comme la remise en mains propres du disque par son auteur, des cookies maison ainsi que la possibilité de disposer d’une chanson sur mesure à son nom.

L’album est annoncé pour l’automne, puisque le projet de financement a abouti, avec également un nouveau clip pour le titre Chambre Rouge qu’on imagine aussi soigné, précis et professionnel que ses travaux précédents.

Photo Astrid Karoual

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Hell is Round The Corner : la vie de Tricky n’est pas commune…

Écrite dans une phase de reconstruction qui le voyait, flanqué d’un nouveau...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *