Point Morrissey du mois : single, reprises, luxe & jolis concerts

Morrissey - Low in High School (deluxe edition)Suivre la trace de l’ancien chanteur de The Smiths est une activité à temps plein… ou presque, tant Morrissey nourrit, voire aimante l’actualité et les conversations. Point de déclarations fracassantes ces dernières semaines, ni de propos politiques, mais une belle actualité musicale qui se noue essentiellement autour de quatre éléments :

1 – La sortie d’un nouveau single, Back On The Chain Gang, reprise d’un morceau des Pretenders. Le titre est l’un des plus connus interprétés par Chrissie Hynde et sa bande. Composé en 1982 et repris sur l’album Learning To Crawl début 1984, Back On The Chain Gang est intervenu dans une période troublée pour le groupe, puisqu’écrit très près de la mort de leur guitariste par overdose et le départ du bassiste (débordé par son addiction également). Le texte semblait fait pour Morrissey tant il taquine ses obsessions habituelles : le fait de se sentir en marge et à l’écart de la norme, d’un côté, l’idée de revenir avec une attitude combative, de l’autre. On ne pense pas se tromper en disant que la version offerte par le Moz est assez nettement supérieure à l’original.

« The powers that be
That force us to live like we do / Bring me to my knees /When I see what they’ve done to you
But I’ll die as I stand here today /Knowing that deep in my heart
They’ll fall to ruin one day /For making us part
I found a picture of you, oh oh oh oh /Those were the happiest days of my life
Like a break in the battle was your part, oh oh oh oh/ In the wretched life of a lonely heart
Now we’re back on the train
Oh, back on the chain gang »

2 – Le single annonce lui-même la réédition Deluxe de Low In High School en vinyl pour décembre 2018. Avec une nouvelle pochette (la précédente avait fait l’objet de critiques véhémentes pour sa… laideur) et une vraie photo d’un Morrissey jeune, l’édition Deluxe, disponible en précommande, bundles divers etc, se présentera sous forme de 2 vinyles. Le premier reprendra le disque originel, tandis que le second offrira a priori 9 morceaux parmi lesquels Lover-To-Be, Back on The Chain Gang, Never Again Will I Be A Twin, This Song doesnt end when it’s over ainsi que 5 titres live. Ce deuxième disque sera particulièrement intéressant pour toutes ces nouveautés.

Tracklist
Disc: 1
01. My Love, I’d Do Anything for You
02. I Wish You Lonely
03. Jacky’s Only Happy When She’s Up on the Stage
04. Home Is a Question Mark
05. Spent the Day in Bed
06. I Bury the Living

Disc: 2
01. In Your Lap
02. The Girl from Tel-Aviv Who Wouldn’t Kneel
03. All the Young People Must Fall in Love
04. When You Open Your Legs
05. Who Will Protect Us from the Police?
06. Israel

Disc: 3
01. Lover-To-Be
02. Back on the Chain Gang
03. Never Again Will I Be a Twin
04. This Song Doesn’t End When It’s Over

Disc: 4
01. You’ll Be Gone (Live)
02. Rose Garden (Live at The Grand Ole Opry, Nashville)
03. Are You Sure Hank Done It This Way? (Live)
04. I Didn’t Know What to Do (Live)
05. Judy Is a Punk (Live)

3 – Est intervenue quasi simultanément l’annonce d’un nouvel album à paraître en mars 2019, consacré à des reprises de chansons américaines. L’album a un titre, California Son, un producteur, Joe Chicarelli, avec lequel Morrissey a l’habitude de travailler, et a été enregistré aux studios Sunset Sound de Los Angeles. Le producteur, qui a travaillé avec U2 et les Strokes, a amené en studio de nouveaux musiciens et devrait faire la part belle à quelques expérimentations soniques. On sait déjà que sur les 12 morceaux, deux seront partagés avec l’horrible chanteuse Laura Pergolizzi (auteur de chansons pour Rihanna et Christine Aguilera), ce qui n’augure pas forcément du meilleur. Il est très probable que Back On The Chain Gang soit recyclée également sur cet album thématique.

4 – Dernier jalon pour le moment : Morrissey est aussi en tournée américaine et aligne depuis quelques jours des performances de haute volée autour d’une setlist rénovée et bien plus intéressante que celle qu’il trimballait sur la précédente tournée. On y retrouve, outre quelques titres récents, des chansons précieuses comme Munich Air Disaster 1958, Jack The Ripper ou encore les plus rares Break up The Family, Dial A Cliché ou Sunny. Côté reprises de The Smiths, How Soon Is Now? est de retour aux côtés de William, It Was Really Nothing (à l’ouverture) et de Is It Really So Strange. Affuté vocalement, Morrissey semble au sommet de sa forme et ravi de retrouver un public conquis.

On rappellera, pour mention, que son ancien compère Johnny Marr n’est pas en reste avec la sortie (toujours en librairie) de sa belle autobiographie et son passage exceptionnel à la Maison de la Poésie, à Paris, pour une rencontre à ne pas manquer. Ce sera le mardi 11 décembre 2018.

Mots-clés de cet article
, , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Daisy Mortem planque l’arête sous le carnage

De retour en France le 14 novembre à Montpellier, pour un tour...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *