Premières caresses 2018 : le retour de Katerina Papachristou, la « Hope Sandoval » grecque

Tango With Lions - The LightC’est bien sûr nul de réduire un groupe à sa seule chanteuse et encore plus nul de ramener la carrière de ce groupe là, Tango With Lions, à une comparaison qu’on leur sert depuis leur premier album en 2010 : Tango With Lions ressemble (un peu, beaucoup) à ce qu’a pu nous donner jadis Mazzy Star. Nul mais commode et pas si éloigné de la vérité. Dans ses pires moments (il y en a eu quelques uns, des chansons ratées, des expressions excessives), Tango With Lions, groupe plutôt populaire à Athènes d’après ce qui se dit, ressemble à Zazie : une voix en avant, un peu de cabotinage et une volonté de « rocker » pour montrer ses muscles. La plupart du temps heureusement, Tango With Lions évolue dans un univers folk rock suggestif et délicat qui ne peut que causer à un média (nous) qui a placé Aldous Harding au plus haut dans ses tops de l’année précédente (!).

Harding/Papachristou/Sandoval, voilà un trio de chanteuses qui nous va bien au teint et au timbre. Le nouvel album de Tango With Lions, attendu depuis cinq ans, se présente comme l’une des nouveautés à écouter de janvier. The Light (c’est son titre) sortira le 19 janvier et est annoncé par ce premier single assez merveilleux, Proof of Desire, qui, on l’espère, donne le ton de l’album. Tango With Lions s’y présente sous son meilleur jour : apaisé et tout en délicatesse, avant d’ébrouer ses guitares électriques sur un final quasi parfait. la voix de Katerina Papachristou est envoûtante, pleine de désir et d’incertitude. Le texte de ce premier morceau renvoie aux questions que se pose une jeune femme à l’aube de s’engager dans une nouvelle relation. Lui restera-t-il suffisamment d’innocence pour agir comme si de rien n’était ? Peut-on aimer à nouveau lorsqu’on rencontre un nouvel amour ? Jusqu’où est-on sincère et jusqu’où va le regret des amours passés ?

Le nouvel album est annoncé comme un cycle de 9 historiettes portées sur l’introspection. Séparation, coup de foudre, états d’âme, ce ne sont pas tant les thèmes annoncés qui nous mobilisent que la manière dont ils seront peut-être traités par la chanteuse. Katerina Papachristou fait partie de ces voix qui seraient tout aussi efficaces en lisant le Bottin. A découvrir ou à re-découvrir.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

[Chanson Culte #30] – Common People de Pulp ou la (fausse) lutte des classes

Difficile de croire au regard des dernières performances de Jarvis Cocker aujourd’hui...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *