Scalper communie avec sa mère défunte sur l’émouvant Ink

Scalper - The Beast and The BeautySi on continue de s’intéresser de si près au travail du rappeur anglais Scalper, c’est parce qu’il nous offre régulièrement des moments de grâce et de poésie absolues. C’est le cas, une nouvelle fois, avec ce clip, réalisé par son désormais compère d’images, Hendrikus De Vaan (avec lequel Scalper a été récompensé récemment dans son pays d’adoption pour le clip remarquable de Silence Speaks).

La chanson, Ink, a une portée toute particulière. Ecrite quelques semaines après le décès de la mère du chanteur, elle s’interroge sur l’absence et la manière de retrouver le chemin des disparus. Comme le confie Scalper dans la présentation du morceau, celui-ci a d’abord ressenti l’absence criante de sa mère avant d’entamer une quête spirituelle et intime qui l’a amené à la resituer à l’intérieur de lui-même. C’est dans son coeur, dans ses souvenirs, que la disparue a ressuscité, presque intacte, rétablissant, comme par enchantement, la connexion spirite qui les unissait. En seulement 2 minutes et 35 secondes, c’est tout un monde qui s’ouvre, sous la caméra sobre et caressante de De Vaan. « Where have you flown ? Where have you gone ? I am looking for you for i feel so lost.  » Il n’est pas encore trop tard pour aller écouter (et acheter) l’album, The Beast and The Beauty, sorti à l’automne 2020 et dont le morceau est tiré.

On retrouvera vraisemblablement le rappeur d’Auckland avant la fin de l’année avec un nouvel album, The Shine, dont on attend beaucoup.

 

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , ,
More from Benjamin Berton
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.