Scratch Massive / FCK’n’NUTS (Original Soundtrack)
[bORDEL Records]

8.8 Note de l'auteur
8.8

Scratch Massive - FCK'n'NUTSOn ne criera pas au génie parce qu’il n’y a ici que 14 minutes de musique mais en acceptant d’écrire pour le compte du réalisateur Sam Fox, fils du légendaire Michael J Fox (si on ne se goure pas) et de son court métrage FCK’n’Nuts, leur « première » bande originale de film (si on met à part le documentaire Préliminaires), les Scratch Massive ne sont pas loin de réussir le coup parfait.

Le film est sorti à la fin août et sera présenté en exclusivité française à l’Étrange Festival à Paris. Il devrait récolter (si on en croit les premières critiques américaines) quelques prix au titre du Court Métrage le plus audacieusement cool, branché, surréaliste et réussi de cette année 2023. On ne sait pas trop à ce stade comment les Scratch Massive se sont retrouvés embarqués dans l’aventure mais on imagine que la connexion angelinos et hollywoodienne de Sébastien Chenut a pu aider. On avait déjà apprécié les contributions-album de l’autre moitié du duo, Maud Geffray, sur des documentaires ou films, son œuvre s’étant longtemps confondue avec ces travaux de commande. Le duo réussit comme toujours avec ce travail à être au moins aussi pertinent que la somme de ses parties et à produire une musique de genre (un film d’horreur, rétro et iconoclaste) parfaite en soi mais qui porte sur elle TOUTES les qualités essentielles de leur musique studio.

Cette capacité du groupe à conserver son identité quoi qu’il arrive est particulièrement évidente sur le morceau qui clôt la BO, Break Away, et seul titre à dépasser les quatre minutes sur le disque. La chanson est une tuerie véritable, un modèle de track « à la Scratch » qui conjugue poésie, grâce, mélancolie et une efficacité électro-pop qui n’appartient qu’à eux. Le mélange d’évanescence teen-gaze et de basses appuyées fait mouche à tous les coups pour saisir un univers enfantin et dansant, trouble et ici gentiment inquiétant.

Le reste de la BO (soit 7 plages dont 6 ne dépassent que de peu la minute) est un petit bijou de musique de film d’horreur qui épate par sa fluidité et son caractère « immédiatement iconique ». Le ton est volontairement dark, pas si loin des chefs-d’œuvre de l’ami Umberto qu’on aimerait bien voir collaborer avec le duo (et qui n’est pas installé très loin), mais si concis et suggestif, qu’on a l’impression ici de toucher à la substance même de chaque thème. Purple House passe en un clin d’oeil mais il y a sur ces cent secondes une telle puissance de suggestion à l’oeuvre que la musique installe à elle seule le décor et l’ambiance qui va avec. Le scénario du film est assez simple : Sandy est amoureuse de Dan qui rêve de rencontrer ses parents, ce à quoi (pour des raisons qu’on ignore) elle ne tient pas. Et puis Dan se pointe chez elle à l’improviste…

Le thème de Sandy est simple et outrageusement féminin. Et puis point l’inquiétude, la bizarrerie, l’angoisse et la peur. Inside The House est enregistré comme dans une chambre d’écho ou un aquarium suggérant une sorte de claustrophobie maboule. On tremble sur un Afraid Again frustrant (car trop court) et angoissé avant de verser dans une angoisse digne d’un score carpenterien sur une montée des marches (Patio Stairs) flippante. Il devient évident que la maison renferme un secret (Inside The House Part 2) et que la rencontre des parents (Meet My Parents) n’aura rien avoir avec un remake de Mon Beau-Père et Moi.

FCK’n’Nuts est un modèle du genre en miniature et à l’économie qui vous offrira rien moins qu' »un monde dans une coquille de noix », comme on dit en anglais, c’est à dire un petit résumé synthétique de ce qu’est la sensation du film d’horreur, ramassée sur un quart d’heure. Cela n’a l’air de rien mais le faire avec cette finesse, cette gestion des moyens et cette modernité dans le traitement des sons, n’est pas un petit prodige. C’est pour cette raison que Scratch Massive est un si grand groupe. La reprise du thème initial sur le morceau Meet My Parents est juste bien pensée, impeccable et tombe à point nommé. Cette BO est une leçon de savoir-faire et de maestria en plus d’être un « disque » super chouette et distrayant à écouter.

Tracklist
01. Purple House
02. Sandy Theme
03. Inside The House
04. Afraid Again
05. Patio Stairs
06. Inside The House, Pt 2
07. Meet My Parents
08. Break Away
Écouter Scratch Massive - FCK'n'NUTS

Liens
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
The Silly Toys = Oasis – Coldplay
On n’utilise pas assez la notation mathématique en mode critique. Si on...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *