Teenage Fanclub fait son retour en terre (in)connue

Teenage Fanclub -  Nothing Lasts Forever C’est le premier extrait du nouvel album des Écossais, Nothing Lasts Forever, qui sortira sur le label du groupe le 22 septembre. Et le moins qu’on puisse dire c’est que malgré son titre, Foreign Land (terre étrangère) et le changement de line up intervenu il y a quelques années maintenant (départ de Gerard Love et arrivée d’Euros Childs), les Teenage Fanclub ne semblent pas très éloignés de leurs bases ni de leur meilleur niveau. Le nouveau single Foreign Land met en avant toutes les qualités connues du groupe : les harmonies vocales splendides et parfaitement maîtrisées menées par le leader Norman Blake, un sens mélodique remarquable, clair comme un titre des Beatles, et une capacité à électriser les débats en cours de progression, qui fait de la musique du groupe une sorte de leçon de choses de ce qu’il y a de meilleur dans le rock indépendant.

Si l’on ajoute à cela sur ce morceau estival, une sorte d’allégresse et d’élan communicatifs, Foreign Land est un titre formidable et au propos baudelairien qui témoigne d’une volonté délibérée de se projeter vers l’avant…. tout en proposant une musique empruntant aux codes du passé :

It’s time to move along
And leave the past behind me
My heart was like a stone
But now it’s beating brightly

The past’s a foreign land, I did my best, you understand

La simplicité est à l’œuvre, posant une belle ligne claire entre le groupe et  nous. On notera que pour le Teenage Fan Club, ce n’est pas le futur qui constitue la terre étrangère mais bien le passé… Entre Baudelaire et Proust, il faut choisir… On a hâte de découvrir le successeur de Endless Arcade.

Lire aussi :
Teenage Fanclub comme à la parade

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Roulette Memory #21 : Youri Defrance présente Mississipi John Hurt
Mississippi John Hurt me suit depuis 22 ans, comme si c’était hier...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *