Various Artists / Under The Bridge
[Skep Wax Records]

9.2 Note de l'auteur
9.2

 

Under The BridgeOn a rappelé déjà en annonçant cette compilation toute la tendresse qu’on avait en réserve pour l’ancienne écurie Sarah Records. Mais il faut avouer qu’on n’avait pas espéré que le retour en nostalgie proposé par Under The Bridge soit aussi intense et réussi. Un mois à peine après sa sortie, notre oreille et notre coeur n’en sont pas revenus et continuent d’évoluer quelque part dans cet entre-deux d’émotions, territoire flou et intime, ouvert par le disque.

Qu’on préfère la voie mélancolique de The Luxembourg Signal ou la pop allègre des Even As We Speak, qu’on prenne le train avec les anciens Sugargliders à l’adresse pop inchangée de Leaf Mosaic, ou qu’on danse aux sonorités jangle et tribales de surprenants The Orchids sur I Dont Mean To Stare, Under the Bridge est un disque exceptionnel par l’excellence de ses compositions, par sa fraîcheur et son énergie communicative. Ces types ont tous passés la cinquantaine maintenant mais nous proposent un voyage dans leur propre jeunesse (la nôtre) qui est empreint d’une grâce et d’une magie qu’on avait pas encore croisées cette année.

Au risque d’en faire trop, on ne pense pas avoir croisé un tel casting depuis des lustres, surtout pas avoir écouté une compilation de 14 morceaux où TOUTES les chansons avaient quelque chose à dire et étaient tout bonnement SUBLIMES. C’est là qu’est la performance : il arrive toujours que certains se ratent ou fassent un peu moins bien. Il arrive que l’on ait envie de sauter des titres et qu’on en écoute un ou deux en boucle. Pas ici, Under The Bridge ressuscite en plus du souvenir de Sarah Records cette idée d’une communauté d’intention, d’une beauté artistique partagée, d’une légèreté dans les approches, qu’on croyait presque impossible à (r)égaler et produite seulement par la naïveté des premiers temps.

St Christopher propose un Stornaway évanescent et pourtant ancré dans le réel qui s’envole sur le surnaturel et enivrant Lost in the Middle de Secret Shine. On en ferait notre chanson préférée du disque si juste derrière BoyRacer ne mettait pas le feu à son Larkin, si les JetStream Pony ne signaient pas avec Strood Mc Do F.C la plus belle chanson électrique et pop du disque. On tuerait et on embrasserait pour ces guitares, pour l’espace qui s’ouvre entre les notes, pour entendre les respirations, les souffles et les soupirs, pour s’enivrer des effets d’échos qui renvoient à l’âge fantomatique et toujours passé de l’adolescence. L’Arcadian de Sepiasound est belle et parfaite comme un tube inachevé de Nick Drake tandis que les Catenary Wires nous propulsent, le sourire et le joint aux lèvres, dans le Londres qui swingue et qui folke des années 70. Que dire du phénoménal Monsieur Jadis de TuftHunter, groupe de Peter Momtchiloff, qui illumine de sa précision joueuse et en français cet album. On est ici au cœur de la twee pop, à l’endroit même où se situaient les grands petits groupes qu’étaient Talulah Gosh ou Heavenly.

Il appartient évidemment à The Wake de conclure la tracklist et de quelle manière ! Stockport est une chanson qui figurait sur leur album de 2012, A Light Far Out. On la connaît depuis dix ans mais on ne s’en est toujours pas remis. Est-ce que le groupe n’a pas remis sa « nouvelle chanson » à temps ou est-ce une forme d’hommage posthume ? Les Ecossais concluent le disque en splendeur et en majesté.

Cette compilation est l’un des meilleurs disques sortis cette année. On peut s’y abîmer pendant des heures, des jours. Il s’en dégage une sérénité et une paix que l’on n’avait pas connues depuis plusieurs décennies. Under The Bridge ressemble à une croisière sur le Léthé. On se souvient d’y être venu mais on oublie tout à chaque écoute.

Tracklist
01. The Luxembourg Signal – Travel Through Midnight
02. Even As We Speak – Begins Goodbye
03. Leaf Mosaic – Bullet train
04. The Orchids – I Dont Mean To Stare
05. TuftHunter – Monsieur Jadis
06. Useless Users – Wish You Well
07. St Christopher – Stornaway
08. Secret Shine – Lost In The Middle
09. Boyracer – Larkin
10. JetStream Pony – Strood Mc Do F.C
11. Soundwire – Another Sun
12. Sepiasound – Arcadian
13. The Catenary Wires – Wall of Sound
14. The Wake – Stockport
Lien
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
The Breeders / All Nerve
[Beggars / 4AD]
Le précédent album de The Breeders datait d’il y a dix ans....
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.