Yudimah court plus vite que les Américains

Yudimah - Run ItCela faisait un bail qu’on n’avait pas entendu un titre de hip hop français susceptible de concurrencer les Américains, dans leur langue, sur le terrain du flow et du contenu social. C’est chose faite, et de quelle manière, avec le nouveau morceau du rappeur bordelais Yudimah qui célèbre avec cet épatant Run It son arrivée sur le label Banzaï Lab.

Issu d’une double culture franco-congolaise, Yudimah s’est fait repérer sur la scène bordelaise à travers un projet mêlant « musiques urbaines » (comme on dit chez nous), poésie et aspiration à la spiritualité. Le rythme y était plus lent et la cadence moins soutenue, ce qui tend à faire de ce nouveau morceau une vraie révélation et une évolution artistique étonnante pour cet artiste prêcheur dont les textes ne sont pas sans rappeler les excellents débuts du jeune Patrice. Yudimah réussit avec Run It un titre qui n’est pas loin d’être parfait, emballant et irrésistible, il rappelle par la mise en scène (dans le clip) d’un faux dialogue entre classes sociales, les techniques d’écriture mises en oeuvre par Mike Skinner avec The Streets, à ses débuts, en même temps qu’il lorgne, côté influence, assez clairement vers le rap US. Entre Dan Deacon et les plumes mi-spirituelles mi-sociales qui émargent chez Mello Music, Yudimah se pose avec ce titre en véritable OVNI sur la scène française qui est, de tout temps, dominée par un rap hargneux et agressif. Il se pose en tout cas en alternative de qualité, adulte, cérébrale et intelligente à… Big Flo et Oli ! Qu’est-ce qu’une vie réussite ? Comment hiérarchiser les valeurs ? Ou comment distiller du rap d’intello dans un morceau uptempo qui a l’apparence d’une voiture de course…

Engagé et œuvrant dans le champ social, le chanteur qui n’a pas 25 ans applique sur ce morceau un univers sonore tout en rythme et qui relève du divertissement à un flow supersonique tourné vers une forme de pédagogie de la vie originale. Est-ce de l’intelligent hip-hop ou pas ? Cela pourrait être une question qu’on se pose si on n’avait pas la certitude de tenir avec ce type et ce morceau là, une vraie pépite qui défie l’entendement ordinaire. On ne sait pas encore si Yudimah réussira à doubler la mise mais on attend avec impatience la suite de l’EP annoncé sur son nouveau label. Bordeaux, nouvel eldorado hip-hop et porte sur les États-Unis. Il semble que la retraite annoncée d’Alain Juppé ait libéré les énergies obscures dans notre capitale de bourgeoisie. On ne peut que s’en réjouir.

Mots-clés de cet article
, , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Babybird / Happy Stupid Nothing
[Psycho Mafia Recordings]

Éloigné des sorties labellisées depuis 2011 et son savoureux The Pleasures of...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *