Téléraptor greffe une teub aux années 2000 !

Teleraptor - 2000 ResurectionOn avait un peu délaissé Téléraptor depuis leur prometteur premier bébé au doux nom de Mon Piercing au Téton est une Planète, en fin d’année dernière. On adorait déjà le groupe d’avant, mais on reprochait une certaine brièveté, ainsi qu’une dilapidation des bonnes forces sur certaines pistes trop courtes. Depuis, le duo semble avoir profité des concerts arrivant avec leur renommée germante. Quoi de mieux pour expérimenter de nouveaux sons qu’un EP sur la plus lourde décennie de l’humanité, celle ayant vu l’arrivée d’Émule et des boules de mammouth? 2000 Resurrection est constitué uniquement de reprises et remix de morceaux ayant fait exploser la sérotonine de nombreux ados lors de nuits bleues éclairées par un fond d’écran Vista. Parfait pour se ménager à moindre frais tout en se réappropriant certaines de ses chansons obsédantes dont on a un poil honte.

Ahh… MCM, la Play 2 et Sakura dans un mouchoir de poche, à l’abri des regards de maman… Une certaine idée d’un paradis de chambre. En parlant de paradis, notre poster des Pussicat Dolls dort encore dans l’armoire, et que dire de ce Don’t Cha qui a tant humecté nos draps ! Sur la piste de chant, Texto Dallas leur chope le Mike pour mieux y greffer un chibre. Le duo lâche encore la hampe et hop, ça fait des Chocapic glacés, les anciennes sonorités r’n’b et sensuelles se voyant changer en beats glaciaux qui besognent, bruts et forts, sans tailler des croupières au primeur. Petite déception – outre cette surprise : où sont Nelly Furtado, Britney Spears et Willy Denzey ?! – le remix du Freestyler de Bomfunk MC’s peine à dépareiller de l’original, malgré ses nouvelles connotations jungle. On retrouvera également quelques mêmes sonorités énervées que dans l’album, lorsque le duo pique sa crise de sain enragement adolescent.

Les pistes restent bien meilleures que ce qu’on entendrait dans la première rave venue, car le groupe est ridiculement drôle, au septième ciel de la lolitude. On rit rouge de l’amusant décalage provoqué par le remplacement de la voix de Timbaland par une voix féminine engageante et terriblement lovelace. Téléraptor ne le sait pas, mais il exerce un lobbying bienvenu pour permettre l’irruption du rap et des voix dans l’hardstyle, genre trop pris au sérieux et imperméable au commun des mortels non encore raides. Mais c’est bien la reprise du classique de la chanson française Elle me contrôle de Matt Pokora qui nous prend, entreprend, contreprend contre un capot. L’effet excessivement tuné appliqué à la voix de Texto confère un petit côté Aya Nakamura au masculin, avec cette délicieuse insolence exotique qu’on lui connaît. 2000 Resurrection reste un petit EP fait au débotté, pas le gros morceau qu’on recevra d’eux le jour de la consécration, mais une bonne came grisante pour se ventiler les valseuses.

Tracklist
01. Don’t Cha
02. Sexy Back
03. Freestyler
04. Elle me contrôle
05. Sexy Back (Club Edit)
Liens
Le groupe sur Facebook
Le groupe sur Instagram
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Dorian Fernandes
[Clip] – All I Want, c’est du Boys Noize !
Les réseaux sociaux vous rongent la vie ; les téléphones intelligents vous...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *