2021 : The Chills découvrent un Monolith aux pouvoirs éternels

The Chills - ScatterbrainLes valeurs sûres : voilà ce qu’on recherche en temps de crise. Que ce soit à la bourse, en amour, en littérature ou en musique, rien de tel que de se reposer sur ceux qui nous ont fait du bien par le passé. C’est donc sans trop y regarder à deux fois, qu’on s’en remet à la poésie et à la pop bienveillante et chaleureuse de The Chills.

Les Néo-zélandais dont le premier mandat a maintenant plus de quarante ans reviennent justement en ce début d’année avec un nouveau single, Monolith, qui annonce l’arrivée mi-mai d’un nouvel album Scatterbrain, toujours chez les excellents Fire Records, et qui succède donc au joli Snowbound dont on avait rendu compte il y a deux ou trois ans. On avait aimé celui-là et le nouveau s’annonce tout aussi bien, empli de nostalgie, de savoir-faire, de jolies guitares et d’attention pour les forces obscures de l’histoire et du temps qui passe.

L’extrait Monolith renvoie au caractère énigmatique voire ésotérique dont le leader Martin Philipps, toujours entouré d’une aura de mystère, est féru depuis toujours. Passionné d’archéologie, le chanteur et taulier des Chills parle ici de ces forces telluriques et très anciennes qui sommeillent sous les vieilles pierres. Entre Nostradamus et les secrets des pyramides, entre Kubrick et Stargate, ce Monolith est tout simplement épatant et dégage une fraîcheur et une vigueur enivrantes. Qu’y a-t-il sous le monolithe ? Il faudra encore attendre quelques mois avant de le savoir… ou pas. Pour les plus pressés (et les moins assidus), on renverra sur le génial film documentaire consacré au bonhomme et sorti l’an dernier.

The Chills : The Triumph and Tragedy of Martin Philipps est un magnifique témoignage d’une vie passée à composer des hymnes pop inoubliables, à picoler et à échapper à la mort. Revenu (partiellement) d’une grave affection au foie, Philipps nous offre depuis le vrai retour du groupe en 2015, une grande leçon de vie et d’écriture. Attention, le visionnage du film vous amènera sûrement à vouloir acheter à rebours tous les disques du groupe. On vous conseillera alors de vous soigner avec les BBC Sessions de 2014 qui sont impeccables et donnent un assez bel aperçu des talents du groupe.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Slumb / Play Dead
[Banzaï Lab]

Suivis pas à pas depuis un an et leur premier single, les...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *