Clip du Mois : L’abominable Steucko fait sa rentrée des crasses

L'abominable Steucko - 43 CachetsL’Abominable Steucko continue d’exploiter son excellent 43 cachets, sorti il y a quelques mois maintenant, avec un nouvel extrait et un nouveau clip de rentrée formidables. Map bénéficie d’un bel environnement dessiné, enfantin et poétique, qui sublime cette pièce laidback de moins de deux minutes.

Sur un beat neurasthénique et tout en douceur trip-hop, Steucko nous fait faire le tour du propriétaire d’une société sinistrée et en vrac vue par les yeux d’un rappeur impénitent et chenapan invétéré. Le morceau se passe de commentaires et repose tout entier sur son leitmotiv « Sur la map, je fais des ronds mais pas les bons, faut pas rêver. Y’a trop de salopes, pour se fédérer.  Je connais les bons, j’ai pas de rivaux », extralucide et désabuséDealer/auteur/chanteur, L’Abominable Steucko y cultive sa position d’outsider condamné par le système et qui n’a que sa misère et son art pour survivre. Le morceau dégage une belle tristesse en même temps qu’il suggère un monde fait d’injustices et de coups bas. Map nous fait nous sentir tout petits et abandonnés, balayés par les forces du temps. Toute ressemblance avec une situation existante n’est sans doute pas fortuite.

Ce n’est pas avec un tel morceau qu’on va se lancer à la conquête d’une rentrée glorieuse, faire péter les objectifs et changer de vie mais cette résistance désabusée est peut-être ce qui reste quand on a tout perdu à part la vie.  Elle a son charme et sa majesté.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Christmas Gift: Babybird at the St Pancras Old Church
It was something like 7 years since Stephen Jones’ Babybird hadn’t been...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.