Confinement des Mods : SNOC a la rage Against la Machine

The Snoc - All Mod SnocFallait pas confiner les Mods. Ressuscités après quelques décennies passées à hiberner et à vivre, les SNOC, groupe bordelais, sont ce qui est arrivé de plus intelligent et con à la fois au rock français depuis Trust et les Béruriers Noirs. Un peu drôles, un peu punks, et un peu anars, les SNOC viennent de sortir un album impeccable qu’on peut écouter librement sur leur site. All Mod Snoc est chanté d’une voix et d’un ton graves par Jofo Duplantier, leur chanteur artiste peintre qui sonne un peu comme Theo Hakola, et propulsé par une section rythmique à l’ancienne tout à fait remarquable. Le quatuor est parfois un peu bavard, sujet au cabotinage mais brille si souvent par son mauvais esprit et sa langue sémillante qu’on lui pardonne ses petits défauts. Les SNOC se font la voix d’une France malmenée et en colère, d’un monde souterrain, artistique et culturel, qui souffre en silence et contemple avec amertume le pays s’éloigner de son idéal. Les attaques ne sont pas toutes ultra-subtiles ou sophistiquées (BFAIME) mais sont brutales et portent bien.

Le single, Rage Against La Machine, donne une bonne idée de ce qu’on peut trouver ici : de la colère, de l’humour et une ironie mordante, couplés à un excellent rock à l’ancienne. Dans ma maison est une chanson épatante. Politique et intime, franc et incisif, le rock de SNOC a des allures vieille France réjouissantes et qu’on prend plaisir à fréquenter de nouveau. Encore un groupe que la Macronie n’aura pas. Les irréductibles gaulois sont bien là et il faudra des décennies de confinement pour les arrêter de râler en coulisses. Même pas mal.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.
En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Mojo A Tribute to The Cure / Why Cant I Be You
[UK Music]

Il fut un temps où par la force des fanzines et des...
Lire la suite

2 Comments

  • Benjamin merci d’avoir chroniqué le New lp des Snoc.. ça fait chaud au cœur pour bien démarrer l’année 21… pouvez-vous simplement remplacer la faute de frappe «  jojo Duplantier «  par Jofo Duplantier » dans votre article ? Ahah Amicalement vôtre ! Jofo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *