Cool : Belly se reforme

BellyOn n’a pas spécialement envie d’en faire des tonnes mais voilà une nouvelle qui nous rend joyeux. On faisait partie des rares personnes (on l’imagine) à avoir suivi la carrière confidentielle (et sur Bandcamp) de Tanya Donelly, passée, faute de moyens, à des sorties semi-acoustiques en catamini sur le net et, de temps à autre, à des concerts de proximité. Ses Swan Songs, éditées en 5 volumes ces quatre dernières années, n’étaient pourtant pas sans charme mais on désespérait un peu de voir revenir la chanteuse au premier plan.

Voilà qui est fait avec l’annonce la semaine dernière d’une reformation de Belly, groupe objet apparu sur la scène américaine et internationale, en 1991 et dont les deux albums sur 4AD, Star (1993) et King (1995), ne nous ont laissé que d’excellents souvenirs. Dans la lignée des Throwing Muses, son premier groupe, la chanteuse, aujourd’hui âgée de 49 ans, avait aussi été de l’aventure des Breeders aux côtés de Kim Deal, l’ex-Pixies, qui avait toutefois accaparé très vite les “crédits” et les compositions du groupe. Donelly avait pu sauver sur Pod, une co-composition, Only in 3’s, dont plus personne ne se souvient.

Belly avait laissé derrière lui quelques titres plutôt brillants, toutes guitares en avant, et up-tempo, faits de grésil et de mélodies accrocheuses. Donelly est une superbe guitariste et une chanteuse souple et passionnée. De Gepetto à Feed The Tree, on aura plaisir à se replonger dans tout ça, comme on a pu le faire pas plus tard qu’hier en relisant le best-of du groupe (recommandé et recommandable). Au programme de la reformation qui vient conclure une belle série avec l’encoffrage récent de Lush, le reretour des Breeders et la résurrection en plastique de Hole, du vieux mais aussi de nouveaux titres, ce qui est plutôt bon signe en matière d’état d’esprit. Les femmes semblent désormais prêtes comme les hommes à faire tinter le tiroir caisse du business nostalgique. Pour ceux qui aiment l’égalité, c’est plutôt une bonne nouvelle.

Mots-clés de cet article
, , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Future Islands / As Long As You Are
[4AD]

On peut faire la fine bouche/oreille et considérer que depuis deux ou...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *