Githead / Waiting for a sign
[swim / differ-ant]

Githead - Waiting for a signIl serait bien prétentieux d’assurer qu’on suit la discographie de Githead avec une ferveur jamais démentie. Sans leurs pedigrees et l’aura qui enveloppent les groupes dans lesquels ont exercé Colin Newman, Malka Spigel, Max Franken et Robin Rimbaud (soit respectivement Wire, Minimal Compact et Scanner), il est probable qu’on n’attendrait pas que Waiting For A Sign renoue avec la magie d’antan. Même si la plupart des albums de Githead étaient de bonne facture, on est encore là, dix ans après la création du groupe, plus par habitude que par passion. Et ce n’est probablement pas ce quatrième album qui va ressusciter le grand frisson. Pourtant, Not Coming Down ouvre ce nouveau chapitre de fort belle façon, au son d’une basse abyssale et d’une guitare véloce, puis Bringing The Sea To The City poursuit l’effort en distillant une certaine mélancolie distanciée. Mais très vite, Githead s’essouffle, ne tenant pas le rythme de cet emballage initial. A court de forme, les quinquas se calent donc sur le petit trot dont ils ont trop souvent pris l’habitude. A ce train-là, le chrono tourne sans action notable. Air Dancing traîne même sur un mid-tempo flirtant le hors-jeu, pas loin d’être sifflé comme une ballade pour rockers fatigués. Certes, Githead dispose toujours d’un bon fonds de jeu et l’album s’écoule sans soubresaut. Mais si on ne savait pas ces musiciens capables d’un coup d’éclat, on aurait tôt fait d’abandonner Waiting For A Sign tant l’attente se révèle assez rapidement vaine.

Tracklist
1. Not Coming Down
2. Bringing the Sea to the City
3. To Somewhere
4. For the Place We’re In
5. Air Dancing
6. Slow Creatures
7. Today
8. What If?
9. Waiting for a Sign
Ecouter l'album

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, , , ,
Ecrit par
Plus d'articles de Denis
We Only Said ne ment jamais
La découverte d’un nouveau morceau n’a rien de plus existante que lorsqu’elle...
Lire la suite
Join the Conversation

2 Comments

  1. says: denis

    Oui oui, sévère probablement (je dois avouer que j’adore l’intro). Mais je sais que lorsque je voudrais écouter un album de GITHEAD, celui-ci restera sur l’étagère.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *