Jemek Jemowit / Legenda Zygmunta Blask
[Atypeek Music]

8.7 Note de l'auteur
8.7

Jemek Jemowit - Legenda Zygmunta BlaskOn ne vous fera pas croire qu’on a tout compris aux textes et à l’insoumission de ce quatrième album du Polonais, Jemek Jemowit. Mais dans un contexte où ce pays frère et ami est de nouveau tombé aux mains d’un conservatisme forcené, pour ne pas dire d’une extrême droite pure et dure, le projet de Jemek Jemowit de produire un disque de glam rock mettant en scène l’émergence d’un leader protestataire et légendaire (Zygmunta Blask) dans la Pologne communiste des années 70 est en soi un bonheur.

Le résultat est fédérateur, brillant, plein d’énergie et nous fait immanquablement penser à une version modernisée d’un David Bowie/Ziggy Stardust réchappé de son funeste destin extraterrestre pour prospérer et renaître dans les Carpates. Kosmiczna osobliwosc se fout d’ailleurs du rêve spatial de la Pologne d’alors à grands renforts d’effet western. La voix présente ses hommages au commandant qui s’apprête à prendre l’air, en entonnant des chœurs solennels en l’honneur du pays. Les sonorités sont à la fois vintage (l’influence des 70s) mais marquées par une volonté expérimentale qui ne trompe pas : Jemek Jemowit ne manque pas d’audace, d’engagement et de flamboyance. Il entonne avec morgue et ce brin de dédain qui caractérise les grandes figures du glam un Smierc compact et impeccable. Le disque est excellent, porté par des arrangements prog-rock et des guitares souvent surprenantes et qui tissent un univers d’opéra rock qui tourne souvent au grand-guignol et au ridicule quand il n’est pas bien maîtrisé.

On voudrait comprendre la langue pour percevoir tout le mauvais esprit et le caractère critique d’un mini-brûlot punk rock tel que Ruda z Non-Stopu, dont on perçoit à l’oreille toute la fougue et l’esprit d’insoumission. Le disque est joueur (le génial P.Z.P.R), rétro-moderniste, et fait écho par moment aux tentatives d’un Lawrence avec Denim ou Go-Kart Mozart pour produire une pop post-industrielle emballante, contestataire et “sourire aux lèvres”. Les mélodies sont irrésistibles et offrent de grands moments d’émotions à l’image du morceau-titre Zygmunt Blask, intime et héroïque.

Sans doute y a-t-il une part de snobisme à dire du bien d’un album dont on ne comprend pas le traître mot. Mais ce serait une erreur que de passer à l’oreille, et à l’oreille seule, sur un disque aussi percutant, habité par son sujet et qui définit, sur sa seule promesse, un univers esthétique fascinant et immersif. La légende de Zygmunt Blask est une pièce sans doute unique en son genre, politique comme peut l’être le rock, pleine de style et de charme, un objet pas tout à fait identifié mais qui procure à l’image de son final, Ware Od Odry, des frissons immédiats. On peut se ranger aux côtés des résistants de tout bord. On peut proclamer sa liberté de penser et sa folie dans toutes les langues, la propager et l’accueillir en soi comme un bouclier ou une arme pour les combats à venir.

Tracklist
01. Kosmiczna osobliwosc
02. Smierc
03. O Chlopcu ze Slonecznego
04. Bo We Mnie jest seks
05. Ruda z Non-Stopu
06. P.Z.P.R
07. Zygmunt Blask
08. Wara Od Odry
Liens
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Plus d'articles de Benjamin Berton
Spiritualized prend la route des vacances
On les avait laissés il y a quelques semaines avec l’un des...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *