Single du mois (2) : Los Angeles avec Lol Tolhurst, James Murphy et Budgie

Lol Tolhurst x Budgie x Jacknife Lee
On a certes grillé notre label de single du mois il y a quelques jours à peine mais août approche et puis on ne comprendrait pas qu’on ait juste passé ce single remarquable parmi les nouveautés de l’été sans signaler son caractère exceptionnel. Los Angeles mange ses enfants, chante le toujours extraordinaire James Murphy (LCD Soundsystem) sur cette tuerie emmenée par les deux batteurs réunis que sont Lol Tolhurst (The Cure, bien sûr) et Budgie (Siouxsie and the Banshees), et placée sous les bons auspices du producteur Jacknife Lee.

L’association est née il y a près de deux ans quand Tolhurst et Budgie qui vivent désormais tous les deux à Los Angeles (le soleil) ont entamé le travail sur un podcast, passionnant au demeurant, Curious Creatures, qui accueille la crème de la crème des musiciens indépendants. On y a croisé Wayne Hussey de The Mission ou encore Will Sergeant de Echo and The Bunnymen. Autour de cette complicité et en utilisant aussi leur carnet d’adresses, les deux hommes ont commencé à travailler sur un projet musical qui prend forme aujourd’hui et aboutira le 3 novembre à un album de prestige sur lesquel sont annoncés parmi les chanteurs et musiciens invités Bobby Gillespie (Primal Scream), The Edge (de U2), Mark Bowen (Idles) ou encore Isaac Brok de Modest Mouse. Cette affaire là ne se résume pas à du name-dropping : il y a des chansons derrière.

C’est ce dont témoigne Los Angeles, ce premier morceau des deux hommes, largement dominé par la voix de Murphy et les lignes de clavier ténébreuses du producteur. Les percussions tribales et répétitives associées au chant de James Murphy donnent envie de se lancer dans une danse shamanique et de laisser entrer en soi le pouvoir hypnotique et corrupteur de Los Angeles. Le « nanana » de Murphy fait de Los Angeles un tube aussi immédiat, sophistiqué qu’inattendu. De quoi faire mentir la loi sur les supergroupes ? Il faudra attendre un peu avant de crier au génie et à l’exception.

Les fidèles de l’ancien batteur historique de The Cure guetteront également aux rayons des nouveautés en septembre la sortie de GOTH : A History, deuxième ouvrage de Lol, consacré cette fois à l’histoire de la goth music autour de ses souvenirs de Siouxsie, Joy Division, Bauhaus, Cure etc mais aussi des sources littéraires (Poe, Camus, Sylvia Plath…) du mouvement auquel son ancien patron Robert Smith a toujours déclaré n’avoir pas appartenu. Après le succès de Cure : The Tale of Two Imaginary Boys, celui qui n’avait pas tellement fait parler de lui ces trente dernières années est en train de s’offrir une belle seconde partie de « carrière ».

Lire aussi :
Lol Tolhurst / Goth A History

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Les Chevals Hongrois / Virage
[3833452 Records DK]
« Les Chevals Hongrois est un ensemble d’individus scandant des juxtapositions sur des...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *