Pays de Galles – Portugal : Gareth Bale, héros pop

Gareth BaleLe football se résume toujours à choisir son camp. Le nôtre est clair et déterminé : contre les garçons coiffeurs portugais, les gays velus contrariés et les machos à moustache de morue, on sera ce soir gallois jusqu’à la pointe des crampons. Gallois, parce que le Pays de Galles a les Super Furry Animals dans son camp et gallois même si Ryan Giggs, notre héros Mancunien préféré, n’est plus de la partie, gallois, surtout parce qu’au Funchalien de province peroxydé Cristiano Ronaldo, qui n’a même pas une saudade à sa gloire, Gareth Bale est en train de devenir, pour l’occasion, la nouvelle icône pop du pays.

Ce soir, on chassera le dragon (le griffon, enfin ce machin rouge qui orne le plus beau et classe drapeau de la compétition) avec l’attaquant le plus sexy de la planète et réaliste planteur de buts au son d’une des nombreuses chansons à sa gloire. La dernière en date, signée Helen Love, est recommandée par le label Alcopop et s’ajoute aux quelques autres qu’on a pu entendre ces dernières semaines. Elle déploie ses charmes dans le genre traditionnel (et globalement merdique) de la chanson de supporteurs. Si on n’a pas pris le temps de les répertorier depuis le début de la compétition cette année, c’est tout simplement parce qu’à part le déplacement de Shaun Ryder des Happy Mondays (rebaptisés Four Lions pour l’occasion), venus soutenir leur sélection de branches de thym (ou de feuilles de thé), les cadors de la pop n’ont pas fait de gros efforts sur cette compétition.

Comme on dit là-bas : mynd cymru ! mynd cymru ! Et Viva Gareth Bale !

Mots-clés de cet article
,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *