Playground Theory en toute liberté

Playground Theory - B​-​sides & OtherwiseLes Grecs de Playground Theory dont on suit les activités depuis quelques années maintenant  sont de retour, un an à peu près après leur troisième album, avec un album de Faces B et de remixes intitulé B-Sides and Otherwise et qu’on retrouve déjà sur leur Bandcamp

Le disque présente une douzaine de morceaux qu’on ne connaissait pas, un peu inégaux, mais avec suffisamment de jolies choses pour qu’on y aille jeter une oreille. Le style du groupe navigue toujours entre d’élégants accents soul et une orientation rock, rock synthétique, qui fonctionne bien et s’appuie sur une excellente section rythmique. Au chant, Marcia Israilides constitue toujours l’un des attraits principaux du groupe. Sa voix est fascinante, agile et assez malléable pour explorer plusieurs registres. Sur le single qui est mis en avant autour de cette compilation, Free, le groupe cabotine entre soul, rock et jazz groove avec beaucoup d’intelligence, en prenant soin, même dans ses tentatives les plus séduisantes, de se tenir à distance de la facilité et du mainstream. La livraison est assez directe et on apprécie la distance entre le caractère rude et brutal des textes et l’habillage musical feutré et suave. Le morceau évolue en terrain dansant avec une originalité discrète mais précieuse.

Run free, run free / The dawn is dead/  Sometimes the shit goes down / Even like fairytales/  This time the fight is won /
Sick of your hate/
you’re done No need to hide my friend Or cover up your skin/  The sun will come up again /  Fuckers will never win

Fuckers will never win. Ce n’est pas certain mais Playground Theory nous aura prévenu.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *