Talk Talk, l’histoire de Mark Hollis bientôt en livre ?

Mark Hollis - Talk Talk Ou l'Art de l'EffacementAlors que David Gedge, le chanteur du Wedding Present, sort ces jours-ci le premier tome de son autobiographie en bande-dessinée, prolongeant les travaux de son fanzine qui avait déjà présenté le groupe en concurrents de Scoubidou à travers quelques aventures rocambolesques, c’est sous forme plus traditionnelle que l’éditeur le Boulon, désormais bien enraciné dans l’univers (rikiki) des publications sur le rock indépendant, a lancé un nouvel appel au crowdfunding pour la première biographie de Mark Hollis, feu leader des célébrissimes Talk Talk, disparu il y a 18 mois maintenant.

Etrangement pour un groupe de cette importance et qui a connu entre 1984 et 1986-7 une période de succès international remarquable, Mark Hollis n’avait jamais eu les honneurs d’une approche biographique. Il faut dire que son oeuvre s’est beaucoup exportée en Europe mais n’a (d’après ce qu’on en dit) jamais rencontré un immense écho en Grande-Bretagne. Ceci explique sans doute cela.

Le personnage est d’autant plus intéressant qu’à côté des années de succès et de ses tubes synth pop ou new wave qui tenaient la distance face aux standards de Duran Duran ou Depeche Mode, le chanteur compositeur avait su développer une pop encore plus exigeante, voire savante que d’aucuns tiennent pour précurseur de ce qu’on appellerait ensuite le post rock. Fin connaisseur de musique classique, de jazz, Hollis avait procédé en 1987-88 à une sorte de suicide commercial en renonçant à plaire au plus grand nombre à travers l’album Spirit of Eden que beaucoup considèrent comme son chef d’oeuvre. C’est autant ce Mark Hollis là, sophistiqué et bientôt quasi invisible, que celui des années tubes qui intéresse les amateurs de rock indé spécialisé. On imagine que le journaliste Frédérik Rapilly, journaliste à Télé 7 jours et grand amateur de Talk Talk devant l’éternel, saura donner vie à toutes les facettes du personnage et donner envie surtout de réécouter sa musique. L’ouvrage intitulé Mark Hollis où l’art de l’effacement est annoncé pour février 2021 et succédera donc, au Boulon, au succès presque inattendu de la biographie des Thugs dont on causait récemment. Le crowdfunding lancé chez Ulule,comme pour les précédentes publications de l’éditeur, émarge pour l’heure sous les 40% mais il reste pas mal de temps au projet pour prendre corps. On s’en voudrait de passer à côté d’une telle histoire et d’un tel personnage. Such A shame…

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Plus d'articles de Benjamin Berton
Sophia livre un premier single en mode technicolor
On en sait un peu plus désormais sur le Holding On/ Letting...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *