Tom Holkenborg / Sonic The Hedgehog 2
[La-La Land / Paramount Music]

8.2 Note de l'auteur
8.2

Tom Holkenborg - Sonic 2 The Hedgehog Music From The Motion PictureSonic The Hedgehog 2 n’est pas un chef d’oeuvre, mais sûrement pas le nanar annoncé et critiqué par la plupart. Le film est volontaire, épique comme il se doit et gentiment simple. Il a ses bons moments et ses chutes de rythme, ses passages enlevés (les scènes d’action ne sont pas géniales cependant) et ses moments calmes obligés où l’émotion pointe le bout du nez si on est pas trop exigeants. Mais il a surtout une bande originale composée par notre (désormais) chouchou hollandais Tom Holkenborg qui est une immense réussite et un score qui dépasse par sa virtuosité, sa créativité et sa variété de beaucoup les ambitions cinématographiques du réalisateur et des studios.

On avait déjà failli s’enthousiasmer lorsque Holkenborg avait lâché les chevaux et les monstres sur Godzilla vs Kong. Mais cette fois, impossible de résister : cette BO est une petite merveille du genre qu’on aime les grosses séquences orchestrales, les morceaux plus subtils et la réunion des deux, à l’instar du splendide mouvement The Master Emerald, qui alterne crescendo et decrescendo avec une science de l’émotion et de la mise en scène remarquable.

Holkenborg marque des points d’entrée avec une utilisation subtile des instruments à vents et à cordes, tout à fait adaptée aux mouvements vifs et sautillants du hérisson. Piece of Shiitake Planet a tout ce qu’il faut pour plaire, jusqu’au clochettes qui tintinnabulent et ricochent contre des cuivres pompeux. C’est beau, joueur et cela sonne presque aussi frais et fringant que du Prokofiev, tout en ayant l’attrait et la séduction naturels d’un studio hollywoodien. Blue Menace est une marche inaccomplie qui porte parfaitement son nom. Les percussions prennent la main, relevées par des choeurs savants mais discrets. Il y a une vivacité dans les approches de Holkenborg qui tranche avec la boîte à malice pompière d’un Hans Zimmer ou d’autres compositeurs germaniques assez stéréotypés. Le sujet s’y prête évidemment mais Holkenborg exploite à la perfection le cahier des charges de la franchise avec une vraie attention au… hérisson et au petit. Cela s’entend sur une pièce remarquable comme le surprenant A Wachowski Family Special où, une fois encore, les vents ont la part belle et apportent une texture et une subtilité qu’on voit rarement sur des BO de blockbuster. Entre les ambiances printanières et les emballements liées aux scènes d’actions, Holkenborg serpente avec beaucoup de bonheur, attentif au moindre détail et surtout à ce que les parties sonnent justes entre elles.

Si le film n’échappe pas à ce défaut, la BO affiche une cohérence, une unité et une cohésion de tons qui est un vrai atout à la réécoute. Les mouvements sont amples, riches et surtout capables de jouer fort et faible, lent et rapide sur la même plage. Si on ne s’extasiera pas sur des figures imposées telles qu’un bavard Sonic Meet Knuckles, peu original et stéréotypé, ou un tonitruant Papa’s Got A Brand New Stake, la BO a bien mieux à offrir que des morceaux de bravoure et des cavalcades.

Lorsque le rythme ralentit, on assiste à des moments de vraie poésie et d’élévation (morale et esthétique). Goodnight, Tails nous offre une belle respiration pastorale bienvenue tandis qu’Ages Ago part d’un gentil allegro pour grimper dans les tours dramatiques puis s’échapper dans la plaine. Il y a bien entendu des moments plus faibles et des plages de transition qui engraissent le tout mais Sonic 2 sonne fier et franc jusque dans une dernière partie qui hésite entre l’épique boulevard et la légèreté classique. You Dont Have to Be Alone Anymore est joliment troussé et ouvre sur un affrontement final moins inattendu mais qui réserve quand même quelques belles surprises. Ca rebondit à la façon d’Aaron Copland sur le bizarre Team vs Robotnik, dont le thème se prolonge sur la plage suivante. jusqu’au lumineux dernier morceau, Dad, qui apaise et détend.

Holkenborg donne avec ce Sonic 2 une belle leçon de genre, réussissant à faire exactement ce qu’on attend de lui, sans donner l’impression qu’il compose en pilotage automatique et en introduisant un peu de malice, de sophistication et de raffinement dans une BO qui n’en demandait pas tant. La BO est la preuve qu’une musique peut être bien meilleure que le film qu’elle illustre, sans chercher à tout prix à lui voler la vedette. Surtout, Sonic 2 est un disque qu’on pourra sans mal réécouter comme une œuvre à part entière sans même (d’ici quelques années) se souvenir de cette histoire de hérisson et de Jim Carrey.

Tracklist
01. Piece of Shiitake Planet
02. Blue Menace
03. Mind If I Drive
04. Sonic’s Home
05. A Wachowski Family Special
06. Sonic, Meet Knuckles
07. Papa’s Got a Brand New Stache
08. The Master Emerald
09. So You Think You Can Pivonka
10. Goodnight, Tails
11. Ages Ago
12. You Know Nothing about Me
13. Operation Catfish
14. Eureka, I Found It
15. Gotta Go Fast
16. Entering the Labyrinth
17. You Don’t Have to Be Alone Anymore
18. Sinister
19. Team Vs Robotnik
20. Okay, We’re Not Friends
21. A New Order
22. Dad
Écouter Tom Holkenborg - Sonic The Hedgehog 2

Liens
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Blade Runner à Leftover City : Al’Tarba signe le clip du mois
C’est la troisième fois cette année qu’on se balade à Leftover City,...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.