Tube au cube : Tristesse Contemporaine chante l’England comme personne

Tristesse Contemporaine - EnglandPlus que quelques jours avant la sortie du nouvel album de Tristesse Contemporaine, United. On dira alors tout le bien qu’on pense de ce disque du trio/quatuor qu’on se plaît (contre les apparences) à considérer comme français alors qu’il n’a jamais été aussi international, cosmopolite et fédérateur que sur ce disque.

Pour l’heure, c’est le chanteur Mike Giffts aka Mau qui régale et emmène tout le monde chez lui pour cet England joueur, dansant et IRRÉSISTIBLE qu’on verrait bien devenir l’hymne de la sélection anglaise au Mondial qui s’annonce. Mieux que New Order, mieux que John Barnes, Mike propose un texte absurde, régressif et qu’on rêverait d’entonner dans un karaoké de Soho… au tout début des années 80.

I go take bath it’s cold I go outside it’s cold I look real cool but I’m cold I stand on the bus it’s cold I light the flame it’s cold I’m standing in the rain it’s cold I’m walking on the street it’s cold it’s cold, it’s cold, it’s cold England Hot England Cold England Hot England Cold England Hot England Cold It Cold It Cold It Cold

Chaud et froid. Choid et fraud. Tristesse qui accompagne ce nouveau disque (dansant dansant) d’une nouvelle esthétique rétro-branchouze et tournée vers la culture club jongle avec les influences disco, techno mais aussi les sous-catégories (dance hall, rock steady) des musiques reggae avec une inventivité, une liberté qui font tout le charme de ce disque sur lequel on reviendra très bientôt. C’est beau, c’est neuf et ça ferait danser les plus récalcitrants. Tristesse Contemporaine n’a jamais aussi mal porté son nom.

Lire aussi :
Tristesse Contemporaine à la pointe avec XRaver
Tristesse Contemporaine signe son retour avec Rude!

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Arab Strap en mode Reanimator : premier extrait
Les choses s’emballent sur le front Écossais. A peine avait-on annoncé l’arrivée...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.