122 North réveille les grandes heures de Madchester

122 North - DriveComme le label Beko avait déjà fricoté avec Love Dance en les accueillant le temps du single vinyle 7″ Elevate en 2013, rien d’étonnant que Too Good To Be True, nouvelle structure brestoise née sur ses cendres par (peu ou prou) les mêmes activistes, se soit intéressé aux copains des Norvégiens. De longues dates et au fil d’une incroyable discographie voyageuse, passionnée et passionnante, ils ont démontré que depuis la Rade, on peut atteindre les quatre coins de la planète que ce soit le fond d’un fjord sur la Baltique ou les quais du Saint-Laurent dans la région de Montréal d’où est originaire 122 North.

C’est là-bas, au pied des Laurentides et aux portes des territoires du Nord, que Danny Provencher fomente son projet solo, en marge d’Under Electric Light sous couvert duquel il œuvre depuis une petite vingtaine d’années dans la confidentialité. Si dans ce cadre le Québécois a démontré toute son affection pour Ride et consorts, avec 122 North, il fait ouvertement allégeance au Technique de New Order, référence affirmée et assumée. En propulsant Drive dans les enceintes, on se rêve à l’Haçienda. L’hédonisme de Manchester bat sur cette ritournelle électro-pop, piquée par un break en son milieu qui fait l’effet d’un plancher qui s’ouvre sous nos pieds pour nous laisser tomber indéfiniment dans un océan de ouate rosée. Idéal pour les soirées à la coule au bord de la piscine.

La bonne nouvelle, c’est que l’été sera indien puisqu’un ambitieux EP sortira en septembre, Night Drive,  affublé d’un magnifique visuel tout droit sorti de l’univers graphique de Peter Saville. On y retrouvera en bonus une version de Drive remixée par le producteur allemand Lauer et une autre par Love Dance (bien évidemment).

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
Plus d'articles de Denis
Fufanu / Few More Days To Go
[One Little Indian]
Ne cherchez plus : la révélation de l’année 2015, c’est eux. Après...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *