Album de l’année 2022 : Vagina Lips, enfin !

Vagina Lips
Cela faisait plusieurs années que cela lui pendait au nez. Avec la fâcheuse habitude de sortir ses disques en décembre ou tout début janvier, Jimmy Polioudis aka Vagina Lips, avait notamment frôlé l’exploit avec Outsider Forever en 2020 et surtout avec Generation Y, c’était déjà il y a quatre ans.

Cette fois-ci, Negative Feelings l’emporte sans contestation ayant réussi à fédérer plusieurs de nos contributeurs avec son mélange d’âpreté shoegaze et de pop des années 80. Negative Feelings est notre album de l’année, cradot, déprimé, agressif mais aussi génialement pop, aérien, dansant et en dehors des modes. Le disque est bref, sec, froid et métallique. La basse est troublante, lourde mais aussi prompte à faire danser et à jouer avec les codes des années 80 qui continuent d’obséder le barde de Thessalonique. Il nous a fallu un peu de temps (quelques jours, quelques semaines) pour se laisser gagner par l’intensité d’un disque qui est moins évident et moins accueillant que ses prédécesseurs mais les 8 titres ont fait du chemin depuis, s’insinuant en nous pour révéler des charmes clairs qui s’enrichissent à chaque écoute.

Qu’on s’intéresse à l’uppercut simpliste de It’s Alright ou au génial Tombstone qui semble contenir des échos lointains du Into The Groove de Madonna, les voies du compositeur Polioudis sont impénétrables et sans rivales quand il s’agit de rendre attractives et familières des demi-mélodies qu’on jurerait avoir entendu ailleurs. C’est dans cette capacité qu’ont ses chansons à « nous rappeler » quelque chose que Polioudis est le meilleur ces temps-ci.

Vagina Lips - Negative Feelings

Composé sur les cendres d’un disque anéanti et perdu en raison d’un problème informatique, on ne sait pas si Negative Feelings tient sa noirceur de cette origine accidentelle (c’est une re-création, une réplique) ou du contexte dans lequel navigue son auteur. A l’écoute du disque, on s’est renseigné auprès de lui pour savoir s’il allait bien ou pas. Vagina Lips nous a répondu qu’il ne fallait pas s’inquiéter. L’album est une jolie terre brûlée où, même lorsque les chansons sont chaleureuses, rien ne va.

Payback master / Summer ending laughters / What comes after? / A fucking disaster/  Our love’s a graveyard / A clock that is not ticking right / A heart that is stopped / A stranger in a stranger’s land. 

Entre cimetière amoureux et arrêt cardiaque, Intentions dessine un horizon sinistre que confirme la détresse extrême d’un Modern World qui ferait passer les textes de Ian Curtis pour du Francky Vincent. La chanson qui referme le disque est un titre impeccable et qui exprime toute la détresse que nous pouvons éprouver ces temps-ci face à l’état du monde et de notre civilisation.

I’m in the deadly hands / Of this modern world / I need to get away / From this modern world / All sides of life are changed/ 

In this modern world/  I’m tired of living in vain/  In this modern world I break to pieces/  Wasted wishes / Everyday means pain / Embrace my grievance / Televised wisdom / This is not ok / Help, help, help, help

Vagina Lips signe avec Modern World l’une des plus belles et signifiantes chansons de l’année. Elle fait écho au pessimisme de ses pères spirituels, dont le Robert Smith du Lost World vient en premier lieu. Negative Feelings comme tous ses prédécesseurs tragiques et désespérés, est un disque qui finit par réconforter plus qu’il ne nous tire vers le fond. Sa lucidité n’en reste pas moins contagieuse. On l’espère du moins. 2022 est une année foutue en l’air, une année dont on perdra le souvenir à la première occasion.

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
The Fall / Post TLC Reformation
[Cherry Red Records]
Il n’est pas tout à fait certain que le disque ait eu...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *