Le Top chansons 2022 de Matthieu Malon

Matthieu Malon 2022C’est le petit rendez-vous de fin d’année auquel on ne déroge plus : le top chansons de Matthieu Malon. Le musicien orléanais écoute toujours beaucoup musique. Rien ou presque ne lui échappe. Une attention portée à ses contemporains qui ne l’empêche de travailler à ses projets. Bien au contraire. L’année à venir pourrait bien être celle d’un nouveau long format de laudanum (si un label veut bien s’emparer de l’album finalisé récemment), son entreprise électro lancée il y a 20 ans.
L’an dernier l’artiste avait listé 35 titres. Cette année, sa sélection commentée en compte 45 !

BroadcastThe Book Lovers (Maida Vale Sessions)
J’aime par dessus tout Broadcast et – comme beaucoup – Trish me manque énormément. Cette compilation des Peel sessions du groupe est une aubaine avec notamment ce titre que j’adore sur l’album mais qui est ici transcendé, plus électrique. Sublime.

AlvvaysVery Online Guy
Tout le monde n’est pas Broadcast mais beaucoup essaient. Certains s’en approchent parfois. Ce titre y est presque. Encore un effort 🙂

In My HeadToo Much Of A Girl
Mon très cher ami Nicolas Cuinier sort son nouveau disque gorgé de pop songs électrisées et très bien produites. Ce final de disque est le must pour moi, quelque part entre les Buzzcocks et les Undertones : couplet/refrain/couplet/refrain et au revoir !

Micah P. HinsonWhat Does It Matter Now
Micah revient en fin d’année quand on ne l’attendait pas.Et sûrement avec un de ses meilleurs disques, enregistré en 5 jours en Italie. Concis, remarquablement arrangé, Micah n’a jamais si bien chanté le spleen comme sur ce titre parfaitement hallucinant.

GwendolineAudi RTT
Un des tubes français de l’année, que dis-je un hymne ? Si vous n’avez pas vu le clip « participateuf », ne manquez pas ça !

LonnyComme la fin du monde
2022 démarrait fort avec ce superbe disque de Lonny. Et ce titre, cousin éloigné des Autour de Lucie qui tourbillonne dans ma tête à chaque écoute.

Boy HarsherGive Me A Reason
Tout ce que j’aime, Boy Harsher l’a mis sur ce disque. Une prod’ 80’s, des mélodies imparables, une voix entre le goth et la pop, gorgée de reverb. Qui a vu le film ?

Julie DoironHow Can We?
Ce morceau fut également une obsession cette année. Je crois que la voix cassée de Julie au moment de la prise y est pour beaucoup, ça me fait littéralement craquer.

TrentemøllerNo More Kissing In The Rain
Dream Pop ? Shoegaze ? Anders poursuit sa quête de la chanson pop reverbée ultime. Rien de nouveau mais une bien jolie chanson.

Emilie ZoéVolcan
En clôture de son nouveau disque, Emilie Zoé pose ce titre dingue avec les plus beaux sons de guitares entendus cette année (y compris sur scène)

Beach HouseSuperstar
L’album est trop long certes, mais il y a quelques tubes indépassables, comme ce Superstar qui reste en tête toute la journée à chaque écoute.

CarolineDark Blue
Un des plus beaux concerts vus cette année (aux Instants Chavirés)… Ce titre et son gimmick velvetien est sans doute un des plus grands frissons de l’année pour moi.

Kae TempestMore Pressure
Un de mes grands regrets cette année est d’avoir manqué Kae sur scène. Le disque a beaucoup tourné et ce morceau est renversant.

ReignsThe Hoarder
Je vous ai dit déjà que j’aime beaucoup Reigns. Ce nouvel album ne déroge pas à la règle. Noir, noir noir.

OdezenneHardcore
J’ai beaucoup écouté l’album d’Odezenne en 2022. Sans nul doute leur meilleur à ce jour. Ce morceau est obsédant, il s’installe et, même si on ne comprend pas tout (comme toujours), il y a une ambiance incroyable. En concert, c’était aussi très très fort cette année !

Ghost PowerGrimalkin
Nouveau projet de Tim Gane sur son propre label, j’ai beaucoup écouté le disque cette année. Le travail de composition autour des samples est remarquable.

Charlotte Adigéry & Bolis PupulCeci n’est pas un cliché
Autre disque beaucoup écouté, j’avais découvert Charlotte sur la compile Deewee l’an dernier. Très bon disque du matin pour un réveil avec le sourire.

Bertrand BelinAlleluia
Depuis 2 disques, Belin m’intéresse davantage. Un disque « minimal », sec comme un coup de trique. Bravo Bertrand !

Kevin MorbyStop Before I Cry
La perfection pop sur ce morceau. Ecriture, intention du texte, de la voix, production et arrangements d’une précision. Sans doute pas mon album préféré de Morby mais ce titre est parmi ses meilleurs.

Olivier DepardonLa Courbe
Depardon revient avec une trilogie de EP et c’est une excellente nouvelle. Ce titre figure sur le premier et depuis on attend les deux autres avec une impatience non dissimulée. Ça sort quand ?

PapaplaLa Mercedes Chocolat
Deuxième album pour Papapla, groupe rennais quelque part entre le Mendelson des débuts et l’écriture de feu Mark Linkous. C’est vrai qu’elle est belle cette chanson !

Dame AreaLa Nueva Era
Mes chouchous live de ces 2 dernières années ont sorti un nouvel album, plus pop, plus teinté 80’s. Imparable et ne les manquez pas sur scène !

Damien JuradoTaped In Front Of A Live Studio Audience
Infatigable Jurado qui revient déjà avec un nouveau disque. Peut-être un poil en deçà du précédent, mais toujours l’art de raconter des histoires avec cette voix inimitable.

Viagra BoysTroglodyte
Il va falloir s’habituer au Viagra Boys dans le paysage rock mondial, un peu plus imposants à chaque disque. Cave World est un monument dont Troglodyte est un des plus dignes représentants.

Ghost WomanDead & Gone
Le meilleur morceau de Tame Impala ? Projet d’un outsider, Ghost Woman est une belle surprise et ce morceau a tourné en boucle ici cette année !

Working Men’s ClubRapture
Un de mes disques préférés en voiture cette année. J’ai beaucoup aimé rouler de nuit avec cette chanson !

Julia JacklinEnd Of A Friendship
Ça commence comme Darklands des Jesus et très vite ce n’est plus du tout ça. Mais c’est le morceau de l’année. Surement un de ceux que j’ai le plus écoutés (mes filles approuvent). Julia est au sommet de son art avec « Pre Pleasure ».

Jérôme MinièreLe Son Du Temps Qui Nous Dépasse
On vieillit. Mais finalement ça peut aussi être agréable, surtout mis en musique et en mots comme le fait ici Jérôme, avec sa sensibilité rien qu’à lui.

TransmissionTheresa May
Un inédit de Chris Knox ? Ça pourrait, on est ici dans le même champ de noirceur collante, indécollable. Le live de Transmission est aussi une des plus belles choses vues en live en 2022 !

Bibi ClubL’oiseau Rouge
Je n’aime pas tout sur le premier album de Bibi Club mais ce titre me parle beaucoup. Je pense aux premiers disques de Katerine pour les voix. J’ai hâte de voir comment le groupe va évoluer.

The Black AngelsThe River
Bon il faut bien le dire, ce n’est pas le meilleur Black Angels, ce nouvel album… Mais comme à chaque fois, il y a de très grands moments. Pour preuve ce morceau qui me fait chialer à chaque fois.

Pete AstorFine & Dandy
Pete revient avec un disque « comme à l’époque ». On retrouve l’écriture de sa période Création, au milieu des 90’s, affranchie des envies de coller à notre époque. Il y a même parfois des réminiscences du Weather Prophets, ce qui bien évidemment me ravit. Et puis quelques tubes, comme cet exemple parfait.

Fujiya & MiyagiFlux
Rien de nouveau, à part peut-être un poil plus de groove que sur le précédent.Toujours un bonheur de mettre un disque de Fujiya sur la platine.

Gilla BandEight Fivers
Un disque qui se mérite, ce morceau est sans doute le plus abordable. Très fort, ça fait son petit effet !

Michel CloupLâcher Prise
Michel revient avec son meilleur disque depuis « Notre Silence ». L’urgence n’a jamais été si palpable dans ses chansons depuis Experience.

Benoit TranchandNouveau Jardin
Je ne sais pas grand chose de Benoit Tranchand, découvert via la Souterraine, mais le texte de cette chanson est un des plus beaux (en français) que j’ai entendus en 2022.

Rival ConsolesWorld Turns
Difficile d’extraire un titre de ce nouvel album qui s’écoute d’une traite en solitaire (et au casque, c’est recommandé). Toujours quelques marches au dessus des autres, loin loin de la mêlée.

PVAHero Man
Découvert sur la fin d’année, l’album a beaucoup tourné ici. Pour un premier album, ya quasi rien à jeter, c’est rare en 2022, vivement la suite !

I Like TrainsThe Spectacle
Pas de nouvel album cette année, mais ce titre offert sur le bandcamp du groupe. Et quel titre…

Carla Dal Forno Come Around
Une autre jolie découverte de fin d’année. J’entends un peu Cure & les Young Marble Giants. Une autre voix-frisson de l’année pour moi.

MoinYep Yep
J’ai posé mes oreilles sur Moin pour la première fois début novembre, depuis les deux albums tournent beaucoup ici. On entend Slint, de loin et le travail rythmique de Valentina Magaletti autour des samples vocaux et des guitares est tout simplement génial.

Weyes BloodHearts Aglow
Autre grand disque de la fin d’année, la suite logique du précédent, des plages qui s’étendent jusqu’à 6 minutes. Beauté absolue.

Richard DawsonMuseum
Le nouveau Dawson n’est pas mon préféré mais ce morceau est superbe. Le final choral s’installe gentiment dans votre crâne pour ne plus en bouger.

Little SimzNo Merci
Simbi est déjà de retour après un disque parfait l’an dernier. Un son plus « hip hop », plus sec, mais toujours la production démentielle d’Inflo, au service de la voix, jamais trop. Une leçon de coolitude.

Aldous HardingStaring At The Henry Moore
Un des plus grands disques de l’année, Aldous explore un territoire plus minimal, proche parfois du Velvet Underground. Je succombe une nouvelle fois.

Tous les titres de la sélection sont à écouter via la playlist en entête.

Crédit photo : Lucien Kergall-Baud

Lire aussi :
Laudanum dévoile l’extrait du retour

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
More from Beecher
Empires Of Shame, nouvel album de Frustration en écoute intégrale
Empires Of Shame, le nouvel album de Frustration sort le 14 octobre...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *