Florent Marchet refait le match à domicile

Florent Marchet - Maisons AlfortOn avait vu le coup venir ; pas dur vous direz tant les indices étaient nombreux. D’abord, un (avant)-dernier album, Garden Party sorti l’an passé entouré de deux tournées, l’une clairement en mode piano-voix intimiste et la suivante plus élaborée mais centrée elle aussi autour de l’instrument de prédilection du moment de Florent Marchet. Ensuite, une session enregistrée à la maison là encore en mode piano-voix (et cuivres) qui préfigurait aussi la sortie de l’album et dont nous signalions, à l’évocation du premier extrait, De Justesse, qu’elle reproduisait sans doute plus fidèlement la version originelle du morceau que sa version officielle un poil sur-produite, comme tout le reste d’un album qui, s’il parvenait à faire oublier le décevant Bambi Galaxy en 2014, péchait encore par quelques excès de production pas toujours bienvenus. Il faut donc croire que Florent Marchet, artiste à l’écoute des critiques de son public comme il le reconnait dans un petit clip humoristique pour réseaux sociaux tourné en Bretagne ces derniers jours à la sortie de Maisons Alfort, ce nouvel album, était lui aussi au fond convaincu que la formule minimaliste largement expérimentée méritait bien sa petite part de postérité sur disque.

Maisons Alfort, comme l’idée de jouer à domicile, sur les terres d’adoption de l’artiste du Berry entre Seine et Marne, incongru petit havre de paix en bordure du bois de Vincennes, coincés entre autoroutes urbaines et cités Cristoliennes. Des maisons comme chacun de ses albums peut en avoir un jour donné les clés, à des étapes forcément différentes de la vie de l’artiste. Car si l’idée semble avoir été inspirée par le travail autour de Garden Party, ce sont finalement les cinq principaux albums de Florent Marchet qui fournissent la matière à cette réinterprétation piano, voix et occasionnellement cuivres. Malgré les petits déséquilibres finalement assez logiques s’ils témoignent de l’importance des albums respectifs (2 titres pour Bambi Galaxy mais 5 pour l’essentiel Courchevel), l’ensemble est dense (17 morceaux en plus d’une heure) et forcément assez cohérent. Ça n’est plus le moment de se dédire : après avoir en quelques sortes appelé de nos vœux une telle relecture près de l’os, difficile aujourd’hui de trouver matière à redire. L’interprétation est d’une belle justesse, mettant sobrement en valeur les talents de mélodiste et de chanteur d’un Florent Marchet qui semble nous inviter dans son salon pour un concert privé.

Le travail de réarrangement est plus ou moins important, entre les morceaux déjà portés sur les albums par un piano omniprésent et ceux, plus anciens souvent, qui montraient à l’époque des intentions instrumentales bien différentes. Est-ce mieux ou moins bien ? Difficile à dire : c’est surtout très différent. Tous Pareils laisse au loin ses guitares indés qui montent dans un gentil vacarme tandis que l’électro-funky Benjamin qui semblait si léger et presque rigolo prend d’un coup un air plus grave, tout comme Le Terrain De Sport dont le texte sombre est mis en lumière dans cette livrée mise à nue. A l’inverse France 3 ainsi dépouillée peine à faire oublier ses jolies glissades de slide et son banjo virevoltant et Levallois ne semble pas gagner grand-chose en se délestant de sa convaincante version rock un peu brute d’un Florent Marchet déjà plus tout à fait juvénile mais encore très influencé sur son premier album, Gargilesse, par ses héros anglais et américains.

L’essentiel est bien que l’ensemble fonctionne parfaitement et sans la moindre lassitude malgré la longueur et l’unicité instrumentale du disque. Sans doute aussi parce que, plus qu’un best of, Florent Marchet livre avec Maisons Alfort un disque qui pourrait s’apparenter à son album idéal, exercice dont la rédaction de Sun Burns Out est plus que friande.

Tracklist
01. Courchevel
02. Levallois
03. Benjamin
04. Notre Jeunesse
05. Comme Il Est Beau
06. De Justesse
07. La Vie Dans Les Dents
08. En Famille
09. Pourquoi Êtes-Vous Si Triste
10. Rio Baril
11. Le Terrain De Sport
12. France 3
13. Qui Je Suis
14. Tous Pareils
15. Reste Avec Moi
16. L’Eau De Rose
17. Ma Particule Elementaire
Liens

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
More from Olivier
Pia Fraus / Now You Know It Still Feels The Same
[Seksound]
C’est devenu une mode, presque un passage obligé : célébrer les anniversaires...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *