Le rereretour des Pixies en mode téléréalité

Signal Co No1 - Past is PrologueOn espère juste qu’il y aura un peu de place pour la musique (et de bonnes chansons) dans ce nouveau mégaplan qui, malgré notre scepticisme, s’annonce tout de même plutôt alléchant. Les Pixies, le meilleur groupe du monde du début des années 90, sont de retour. De rereretour disons, puisqu’ils étaient déjà revenus et rerevenus sans être vraiment repapartis. Head Carrier avait décroché un solide 4,5/10 chez nous à l’époque, soit une note bien décevante que n’avaient pas relevés quelques morceaux plutôt bien troussés, pour l’un de nos groupes chouchous.

Les critiques mitigées n’ont pas découragé pour autant le quatuor de continuer l’aventure du comeback éternel puisque le nouvel album est déjà en boîte enregistré à New York d’après des sessions d’écriture disséminées sur toute l’année 2018. Le groupe travaille dans sa combinaison désormais habituelle avec ses trois piliers historiques, Black, Santiago et Lovering et la nouvelle Paz Lenchantin, toujours à la basse en lieu et place de Kim Deal. La production a été confiée à Tom Dalgerty, qui a travaillé avec Siouxsie, Royal Blood ou encore Killing Joke.

L’originalité de cette livraison, outre qu’elle n’a pas encore de nom, et qu’aucun extrait n’a encore été délivré, est qu’elle sera précédée à partir de juin par la mise en ligne d’une série de 12 podcasts documentant (en studio majoritairement) l’élaboration et la conception des titres. La mise en bouche de ce travail immersif ne manque pas d’intérêt, même si on doute de la capacité qu’aura Signal Co n°1, la compagnie en charge de l’opération, à nous intéresser sur la durée. Il faut avouer que nous ne marcherons que si ce qu’on entend laisse transparaître un peu d’électricité dans l’air et d’agitation. Les quelques images montrées par le teaser ressemblent plus à une fin de banquet entre solides quinquagénaires qu’à la réunion du groupe de rock le plus incandescent de l’histoire. Past Is Prologue, c’est le nom de cette série, devrait nous amener tranquillement à une sortie qu’on attend tout de même, pour services rendus, avec espoir et curiosité. On ne voit pas pourquoi Black et Santiago n’auraient pas encore quelques belles chansons en eux. En ce début d’année, c’est tout ce qu’on peut espérer. In Pixies We Trust.

Mots-clés de cet article
, ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Karen O & Danger Mouse / Lux Prima
[BMG Records]

En 2011, Danger Mouse surprenait tout son monde en signant avec Rome...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *