Le Telephone d’Andy Shauf est plein de promesses

Andy Shauf - NormDans l’attente de la sortie le 10 février de son nouvel album, Norm, chez Anti-Records, le prodige Andy Shauf continue de nous dévoiler les charmes de ce disque. Cette fois-ci, c’est un clip magnifique et dessiné qui accompagne le très réussi Telephone, chanson émouvante que l’on trouve bien meilleure que Wasted On You, le précédent extrait dont on avait causé il y a peu.

Telephone repose sur un tempo toujours plus ralenti et sur une voix particulièrement présente et appuyée qui fait immanquablement penser désormais à celle de Peter Silberman de The Antlers. Shauf et lui évoluent dans les aigus et avec une forme de surexpression émotionnelle qui peut tantôt émouvoir infiniment et d’autres fois écœurer un peu. Cette fois-ci, la mélodie est suffisamment élégante et subtile pour que cela fonctionne formidablement bien. Le clip amène comme sur le précédent la pointe de bizarrerie et de curiosité qui permet de décentrer le propos finalement assez convenu du titre (deux amants qui ne s’appellent plus). « I wish you’d called me on the telephone/ I want to hear your voice/ Reaching light into the night…./ if i was listening/ to you talk about your day… » Quoi de plus simple et de plus efficace ? Au fil du morceau, se précise l’idée selon laquelle la conversation n’est plus possible parce que l’un des protagonistes est parti… ou définitivement disparu. La petite balade est peut-être plus triste et tragique qu’elle en a l’air. C’est dans cette gravité supposée que l’on aime Andy Shauf, cette jolie incertitude qu’il est le meilleur, délivrant juste suffisamment d’information pour qu’on fasse le travail nous même.

Norm devrait faire partie des albums à écouter en ce début d’année.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , ,
More from Benjamin Berton
Bitchin Bajas & Bonnie Prince Billy / Epic Jammers and Fortunate Little Ditties
[Drag City]
Mettez Mark E. Smith avec n’importe quel groupe ou n’importe quel musicien...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *