La magie Artadi : tout ce qu’on a jamais souhaité…

Genevieve Artadi - Dizzy Strange SummerAvec un nouvel album sorti mi-juillet, qu’on a pas encore épuisé suffisamment pour en causer, la chanteuse américaine Genevieve Artadi fait son retour en solo, après avoir rencontré un certain écho avec son projet plus mainstream KNOWER, qu’elle aborde en duo avec Louis Cole. Le nouvel album, Dizzy Strange Summer, sort chez les inégaux Brainfeeder et s’annonce au travers de deux morceaux, Hot Mess, très engageant et lisse, et le beaucoup plus intéressant All I Want For Now, qui nous a immédiatement tapé dans l’oreille.

La jeune chanteuse y évolue comme en apesanteur, façon Stina Nordenstam (notre référence en la matière depuis 25 ans), entre voix souffreteuse irrésistible d’érotisme et arrangements minimalistes tout en touché. Il y a ici une fragilité qui s’exprime et une chaleur contenue qui font fondre la glace et les appréhensions. Le texte n’est pas un monument de féminisme conquérant puisque la jeune femme s’en remet en susurrant à la liberté revendiquée de son amoureux, tant que celui-ci s’occupe un peu d’elle. Avec un peu d’expérience, on sait où cela mène, mais l’émotion est au rendez-vous et on ne peut que s’émouvoir devant une telle naïveté sentimentale.

I don’t really mind if I’m not on your mind all of the time
Everything is fine I don’t have to be yours
You don’t have to be mine
However it falls it’s alright

I don’t need to know where you go when you don’t choose to answer your phone
All I want for now is to smile with your smile every once in a while
Why have love that waits for sorrow
Think about the future tomorrow

Baby you are free
I won’t ask you to be everything to me
All you have to do is be true when you say that you care for me too
And I’ll hold you when I see you

On a tous rêvé d’avoir une chanteuse comme Genevieve Artadi qui nous attend de cette manière à la maison, sorte de Pénélope new age et connectée, mais docile et amoureuse. On peut s’attendre à ce que l’album évolue entre ces deux pôles, la magie triste de All I Want For Now, et le profil plus conquérant de Hot Mess. On espère que la production saura trouver un équilibre harmonieux là-dedans.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.
En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Mots-clés de cet article
, , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

La Vilerie / Bon à rien
[Vimuzik Records]

En plus d’avoir un excellent titre, Bon à Rien, ce nouvel album...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *