Lonny / Ex-voto – Track by track

Lonny par Manon Ricupero

Lonny par Manon Ricupero

Il ne faudra surtout pas oublier ce disque dans quelques mois, lorsque l’on épinglera pour l’éternité les albums qui auront marqué 2022. Ex-Voto (Un Plan Simple) qui fut révélé le 21 janvier est le bijou folk que l’on espérait. Une œuvre portée par Lonny, auteure-compositrice assurément appelée à régner.

L’artiste nous livre ici quelques pistes sur ces onze chansons ouvragées entre l’Auvergne, la Normandie et le Canada.

Allez Chagrin

J’avais envie de finir l’album avec de la lumière. Mais aussi avec quelque chose qui ouvre sur un autre chapitre, sur la possibilité d’une suite, sur ce à quoi ressemble l’extérieur, lorsque l’intérieur trouve enfin son apaisement. J’étais à un moment de vie ou j’ai compris combien la fin du chagrin laissait de vide en nous, et même si il est nécessaire et annonciateur de joie, il était parfois terrifiant. J’ai donc écrit sur lui comme un apprivoisement.

Midsummer

Un petit problème de santé m’a clouée chez moi avec 48h d’anti douleurs extrêmement puissants, j’ai donc fait un bon trip à la morphine.
À ce moment la j’ai été traversée par des visions de naissances, comme un auto-accouchement.

Dans la maison des filles

C’est une chanson sur nos fantômes, ceux qui se logent au creux de notre intimité.

Black Hole

J’ai vécu une brisure amoureuse le jour ou la première photo d’un trou noir à été prise. J’y ai vu comme une évidence poétique, et je crois qu’au fond cette photo m’a soignée. Elle m’a montré l’importance d’explorer ce qu’il y a parfois de plus terrifiant en nous, de visiter nos dragons, de s’en rapprocher, d’avoir confiance en eux puisqu’ils sont ce qui permettent nos mues.

Incandescente

C’est la première chanson que j’ai écrite, j’étais partie en Auvergne en au printemps 2018. Ce jour-là il y avait une tempête, et j’avais l’impression que le toit allait s’envoler, mais je m’étais mise devant la cheminée que je contemplais avec apaisement, en me disant que malgré tout, le feu continuait son boulot de feu, et que c’était beau, cette constance. Alors j’ai écrit la dessus, sur ce qui ne s’arrête jamais de brûler en nous malgré les tempêtes. Comme une petite ode à la résilience.

Comme la fin du monde

La fin de soi, l’exploration de ses limites, de ses contours, parfois poreux avec l’extérieur.

Avril Exil

Je l’ai écrite à Fécamp. Au cœur de ce qui semblait être une profonde tempête interne.

Éteins la mer

La tradition familiale, la perpétuation des malédictions héritées, plus précisément chez les femmes.

(Not So) Sad Song

Je l’ai écrite un soir, dans mon lit, après être rentrée du spectacle de Thomas Hellman et Olaf « Rêves Américains », sur l’histoire des Etats-Unis. Je suis sortie de la souriante et très contemplative. (Not so sad) Love song est une petite berceuse pour les amoureux, et un petit clin d’œil à « Let the rest of the World go by » chantée divinement lors de ce spectacle.

Le goût de l’orge

Je revenais d’un voyage sur la côte ouest irlandaise (avec mon Baptiste Hamon) et j’étais complètement ensorcelée par ce voyage, et par l’Irlande en général. Alors le texte est venu tourner autour de ce thème la, le rapport d’appartenance à un pays qui n’est pas le sien, mais qui pourtant semble être une terre de réparation. Un pays bien réel chez moi autant qu’imaginaire.
C’est Orouni qui l’a composée.

Le Sable Normand

C’est une des premières chansons que j’ai écrites en français, je n’avais comme outil que la simplicité. C’est « Kathy’s song » de Paul Simon qui m’a inspirée la suite d’accord, et puis de là, j’ai déroulé le premier souvenir heureux et contemplatif qui m’est venu en tête : la mer normande et sa beauté grise.

Lonny sera en concert à la Gare de Coustellet (84660 Maubec) le 15 avril et le 13 mai à L’Atelier (Cluses, 74). La chanteuse se produira à Paris le 27 septembre (La Cigale).

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
,
Ecrit par
More from Beecher
Un titre inédit sur l’édition rouge du EP de Pauline Drand
Dès demain le double et bel EP éponyme de Pauline Drand sera...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *