The Ocean Party / Soft Focus
[spunk / import]

The Ocean Party / Soft FocusL’Australie, ce nouvel Eldorado pop.
Sur les traces des glorieux ainés The Go-Betweens et des sous-estimés The Triffids, la scène australienne semble verdir de nouveau. Alors que leurs compagnons de label, Bored Nothing, viennent de signer un excellent album à la coule (Some Songs), c’est au tour de The Ocean Party de susciter l’enthousiasme par sa pop racée et bien élevée. Le groupe de Melbourne a déjà réalisé trois albums depuis 2011 et Soft Focus constitue comme la somme bonifiée de ces premiers essais. Il faut dire que The Ocean Party peut se permettre d’être sélectif tout en soutenant un rythme élevé de production, chacun des cinq membres du groupe étant capable de composer de sémillantes chansons pop. Si ce problème de riches pouvait desservir leurs précédents disques qui souffraient d’un certain manque d’homogénéité, c’est devenu l’un des atouts majeurs de ce nouvel album. La mélancolie de Floodlights ou de Charters Towers, dans un état d’esprit proche d’East River Pipe répond ainsi à l’insouciance et la légèreté de Went Out, qui badine dans le pré de Real Estate. Entre ces humeurs divergentes, The Soft Focus vagabonde au rythme d’une pedal-steel, s’évade sur le lumineux Norman Street, se ragaillardit sur un picking digne de Felt (Head Down), roucoule en cœur sur Bed As A Grave, réveille le fantôme de Galaxie 500. Les références et influences sont ainsi prégnantes tout au long de ces onze compositions de facture classique, mais dans son registre, The Ocean Party maîtrise à merveille les canons du genre sans tomber dans la redondance, affiche une évidence mélodique sans céder à la facilité.

Tracklist
1. Went Out
2. Wading In
3. Sharps And Taylors
4. Head Down
5. Bed As A Grave
6. Floodlights
7. Charters Towers
8. Deluded
9. Norman Street
10. Cut Throat
11. Still Stuck Out Here
Wading In et Head Down, extraits de Soft Focus

Liens
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

SPARKLING / I Want To See Everything
[Vitamin A Records]

La parution d’un EP malin (This Is Not The Paradise They Told...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *