Retour de Télépopmusik : non, le trip hop n’est pas mort

Télépopmusik - ConnectionLe trip hop tarde à bénéficier d’un revival populaire et digne de ce nom. Beth Gibbons préfère interpréter des trucs savants. Archive se décompose et Massive Attack s’amuse moins qu’avant. Tricky a changé de registre et Earthling n’est pas revenu depuis un bail. Heureusement pour l’Hexagone, il reste encore Télépopmusik pour gâter les amateurs du genre.

Le groupe français s’offre un nouveau single, Connexion, et un clip magnifique filmé en Bretagne et qui met en scène une jeune femme et des… extraterrestres. Le morceau qui bénéficie également du featuring de Young & Sick n’est pas ce qu’on a entendu de mieux dans le genre mais séduit par son atmosphère et le charme attaché aux images. Cette rencontre du troisième type est fabuleuse et suffit à faire passer la pilule d’une mélodie peu décisive et d’une interprétation qu’on juge un peu plate.

Le titre préfigure un nouvel album (sans doute à l’automne) qui n’est jamais, si on a bien compté, que le quatrième en vingt ans d’existence. Le dernier, Angel Milk, datait de 2005, autant dire une petite éternité qui nous a laissé le temps d’avoir à nouveau envie d’entendre les mélodies downtempo des amis Antipop et 2square (on suppose que les membres du groupe n’ont pas changé depuis). Près de quinze ans après, et même si on avait goûté en 2013 à un maxi double single Try Me Anyway/Fever, Télépopmusik respire encore. Et c’est tant mieux.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Plus d'articles de Benjamin Berton
Editors n’est peut-être pas perdu pour la cause…
A quelques encablures de leur nouvel album, In Dream, qui sortira le...
Lire la suite
Join the Conversation

1 Comment

  1. says: Dorian F.

    Il est vrai que le duo downtempo nous avait manqué! Comme tout acteur de la French Touch – Air, I:Cube, feu Cassius ou les Daft entre autres -, la patience doit être de mise avant d’entrevoir leur prochaine fournée. On ne sait jamais si c’est une longue gestation artistique, du perfectionnisme, ou une procrastination créative qui explique cela.

    À noter que leur hit « Breathe » – qu’on a entendu, si ce n’est en club, dans les salles UGC pendant une décennie – a été remixé en 2017 par la fine fleur du label Roche Musique, avec des relectures par Kartell, Katuchat ou encore Cezaire et Duñe.

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *